Pour un meilleur réseau routier

La transformation d’une route nationale en une voie rapide repose au cœur de ce projet «Infrastructures et environnement». Une portion de 17,8 km a été reconstruite, ce qui a permis de réduire la durée des trajets et de faciliter l’accès des quelque 20 500 automobilistes et autres usagers qui empruntent tous les jours cette route.

Autres outils

 

La route s’étend de Grójec à Bialobrzegi et comporte désormais une voie supplémentaire sur la partie ouest. Les travaux menés dans le cadre de ce projet incluent également la construction d’embranchements, routes d’accès, viaducs, ponts routiers et passerelles piétonnes, qui ont sensiblement amélioré le réseau local.

Assembler les pièces du puzzle

D’autres éléments clés sont également venus se greffer à la route principale, comme par exemple la protection du réseau sous-terrain existant (électricité, conduites d’eau et égouttage), des murs antibruit (40 180 m2), des systèmes de drainage et une nouvelle signalisation. Trois échangeurs (Skurów, Józefów et Broniszew), trois viaducs (Zaborów, Zaborów II et Stanislawów) et trois ponts (au dessus de la rivière Kraska, du fleuve Widówka, et au-dessus d’un terre-plein) ont également été construits, ainsi que des routes d’accès à des parcelles individuelles, à des terres arables et des vergers. Ensemble, ces infrastructures veillent à ce que les trajets, peu importe le mode de transport, soient plus fluides et plus rapides.

Des trajets sûrs et écologiques

Dans le cadre de ce projet, des équipements de sécurité routière et de gestion du trafic ont été mis en place (notamment de nouveaux panneaux et feux de signalisation au niveau des échangeurs), et de nouveaux aqueducs ont été construits, de même que 32 bassins d’orage et de rétention, et des installations de purification. Les zones Natura 2000 proches ont fait l’objet d’une attention toute particulière lors des phases de planification du projet, afin de s’assurer qu’elles ne soient pas sérieusement endommagées.
L’année 2010 a été la première année d’exploitation. En ce qui concerne les avantages retirés par les usagers, les chiffres relatifs aux trajets quotidiens parlent d’eux-mêmes: 20 500 voitures personnelles; 2 330 véhicules de livraison; 3 515 camions avec remorques et 195 bus empruntent chaque jour cette route. Les avantages qu’ils en retirent sont avant tout d’importants gains de temps, une plus grande sécurité, et la disparition des goulots d’étranglement. En termes d’emploi, le projet a permis la création de quelque 350 emplois directs pendant la phase de mise en œuvre et de 20 emplois pendant la phase d’exploitation.

Suivi de l’entretien des routes

Le bénéficiaire du projet, la direction générale des routes et autoroutes nationales, assumera tous les frais d’exploitation à venir (réparations, entretien et gestion). L’entretien courant des routes et les entretiens en période hivernale, notamment, seront effectués conformément aux directives officielles en la matière. Ceci permettra de s’assurer que les investissements consentis aujourd’hui continueront à produire leurs effets à l’avenir.

Date de rédaction

20/12/2010