Une unité de désulfuration pour réduire les émissions

La construction d’une nouvelle unité de désulfuration dans une centrale électrique proche de Varsovie permettra de réduire de façon considérable la quantité de dioxyde de souffre émise dans l’atmosphère. Ces travaux contribueront à assainir l’air que respire la population locale et aideront la Pologne à répondre à ses obligations environnementales.

Autres outils

 

L’objectif du projet est de construire une unité de désulfuration des fumées par voie humide (WFGD) à la pointe de la technologie afin de traiter les émissions de dioxyde de soufre des trois chaudières de la centrale électrique d’Elektrociepłownia Siekierki. Gérée par la société Vattenfall Heat Poland S.A., cette station est le plus important producteur d’énergie de la région.

Parallèlement à la construction de cette unité, des travaux seront menés afin de développer les infrastructures de la centrale électrique qui y sont associées. Une conduite sera ainsi créée afin d’acheminer les gaz d’émission non désulfurisés des chaudières à la nouvelle unité. Un nouveau système de ventilation et de chauffage sera également installé. Une conduite devra être construite afin d’acheminer les fumées purifiées vers un nouveau tuyau d’échappement, qui sera d’ailleurs lui aussi construit dans le cadre du projet. Les systèmes techniques existants de la centrale électrique seront modifiés afin d’assurer leur compatibilité avec la nouvelle installation WFGD.

Différentes machines et plusieurs équipements pouvant être intégrés au système d’élimination des gaz feront l’objet d’une acquisition financée par les fonds du projet. Cet investissement est nécessaire à l’exécution de différentes tâches, dont le chargement et le déchargement de pierre à chaux en poudre et la préparation de sorbants et d’eau de traitement. Acquisition sera également faite d’équipements visant à gérer la déshydratation du gypse, la purification du réseau d’égouttage et la suppression de vase.

Avantages environnementaux

L’objectif principal est de réduire la quantité de dioxyde de soufre émise dans l’atmosphère, ce qui aidera la Pologne à se conformer aux normes environnementales en matière d’émissions de ce type, qui ont force contraignante dans le pays depuis janvier 2008. Les émissions de dioxyde de soufre de la station d’Elektrociepłownia Siekierki devaient à l’origine être réduites de 22,7 % chaque année; un chiffre qui s’élèvera à 45,3 % une fois que la société Vattenfall Heat Poland aura mené son programme de réduction de dioxyde de soufre à bien.

En définitive, le programme conduira à des améliorations de l’environnement naturel au sein et autour de la ville de Varsovie et dans la province de Mazowieckie. Vattenfall Heat Poland sera propriétaire des actifs créés dans le cadre de ce projet.

Financement total et européen

Le projet «Construction d’une unité de désulfuration par voie humide des chaudières K14, K15, K16 à la centrale d’Elektrociepłownia Siekierki» bénéficie d’un budget total éligible de 89 170 445 EUR, le Fonds européen de développement régional contribuant à hauteur de 5 565 604 EUR pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

04/06/2012