Vers des technologies propres d’utilisation du charbon

Dans un souci de réduire la dégradation de l’environnement et de garantir la sécurité énergétique, un nouveau centre de technologies propres d'utilisation du charbon (Clean Coal Technology Centre – CCTC) sera établi dans la région de Śląskie.

Autres outils

 

Le projet permettra de créer 60 nouveaux emplois et inclut la construction de plusieurs laboratoires et installations sur plus de 9 000 m2, destinés à accueillir les travaux innovants d’entreprises et de jeunes scientifiques polonais ainsi que de professeurs et docteurs étrangers.

Établir une base solide

Le CCTC constituera un centre de recherche complet, avec des laboratoires de recherche à Katowice et un service technique à Mikołów et Zabrze. Les organismes en charge du projet sont l’Institut central des mines (GIG) et l’Institut de traitement chimique du charbon (IChPW). En 2017, ce sont près de 30 jeunes scientifiques polonais (âgés de 30 ans tout au plus) qui seront employés par le CCTC dans le cadre de projets de recherche et quelque 200 entreprises qui utiliseront chaque année ses infrastructures.

Mettre en évidence le pouvoir de la recherche

Le nouveau bâtiment, qui sera situé sur le site du GIG, abritera des laboratoires de recherche entièrement équipés pour réaliser des études sur le traitement du charbon, les questions énergétiques, l’environnement et l’hydrogéologie. Les laboratoires serviront à étudier la question de la réduction maximale des effets de l’utilisation du charbon sur l’environnement, à assurer une surveillance de l’environnement et à cerner le potentiel de capture et de stockage du CO2, ainsi qu’à examiner les procédés d'ingénierie dans le domaine des mines et du traitement du charbon. Le service mènera également des recherches pluridisciplinaires, notamment sur les propriétés des solides, des liquides et des gaz, l’énergie, les procédés d’ingénierie et les nanotechnologies.

Des installations techniques seront également construites sur le site de Zabrze. Le projet inclut la construction de bancs d’essai pour la gazéification et l’oxycombustion sous pression des carburants solides, l’élimination du CO2 dans un réacteur d’absorption, la conversion des combustibles dans des réacteurs avec une boucle chimique à base d’oxyde et une ligne nodale destinée à broyer, tamiser et préparer le mélange de charbon.

La troisième composante du CCTC sera implantée à Mikołów, où un banc d’essai souterrain sera construit pour la recherche dans le domaine de la gazéification du charbon. Cette unité sera principalement consacrée aux travaux de recherche et de développement sur la gazéification souterraine du charbon. De nouveaux bancs d’essai seront également construits dans le hall technique existant, avec une spécialisation dans l’élimination du CO2 et la production d’hydrogène.

Des résultats aux bénéfices

Le CCTC s’efforcera de renforcer la coopération avec des organismes commerciaux susceptibles d’appliquer et/ou de commercialiser les résultats de ses recherches, et procèdera notamment à une analyse continue du marché afin de définir les besoins de la sphère scientifique et des entreprises. Cette analyse sera axée sur la recherche de contrats et l’exploitation de solutions novatrices dans les entreprises et la recherche. En 2017, près de 15 demandes de brevets devraient être introduites chaque année grâce aux nouvelles infrastructures du CCTC, et près de 20 produits et processus devraient être utilisés ou appliqués dans des entreprises.


Date de rédaction

15/02/2011