Malte lutte contre les inondations

Si le climat y est sec en été, l’île de Malte est généralement victime de violentes crues éclair entre septembre et janvier. La montée des eaux engendre alors d’importantes inondations, avec toutes les conséquences qui en découlement sur la vie économique, la circulation et la vie des habitants. Le projet national d’aide aux victimes d’inondations baptisé NFRP (National Flood Relief Project) entend réduire de façon significative les risques humains et matériels liés à l’écoulement incontrôlé des eaux de surface.

Autres outils

 

Il a pour but d’apporter une réponse à l’absence de système efficace de gestion des eaux d’orage à Malte par la construction d’un réseau de tunnels souterrains, de canaux et de ponts. L’objectif est d’assurer un meilleur drainage des eaux d’écoulement dans une série de zones prioritaires des îles de Malte, conformément au Plan directeur de gestion des eaux pluviales.

L’infrastructure prévue couvre 65 km² du territoire maltais et est capable de traiter les orages selon une périodicité de 5 ans. Elle devrait également permettre d’accroître le captage d’eau, qui passera de 300 000 m³ à 650 000 m³ par an.

Infrastructure souterraine en amont

En pratique, le concept implique le drainage des eaux de pluie vers une infrastructure souterraine à partir des zones en amont. Ce faisant, les courants pourront être déviés vers la mer et s’y jeter aux endroits les plus appropriés en termes de réseau routier, d’efficacité hydraulique, de rentabilité et d’environnement local, en évitant ainsi les zones urbanisées situées en contrebas.

Le projet NFRP couvre neuf localités dans quatre bassins différents: Birkirkara-Msida, Gzira, Qormi-Marsa et Marsascala. Le projet se divise en deux zones géographiques.

Respect de la directive européenne sur les inondations

Les inondations ont été reconnues comme un frein potentiel aux avancées européennes dans le domaine du développement durable. De fait, les inondations éclair survenues à Malte ont eu une incidence, directe et indirecte, sur tous les secteurs économiques et productifs des îles maltaises. Ce projet aide Malte à se conformer aux exigences de la directive européenne sur les inondations, qui entend faire face aux risques qu’elles présentent pour la santé publique, l’environnement, le patrimoine culturel et l’activité économique.

Étant donné qu’il est aujourd’hui indispensable d’épargner l’eau potable, un projet pilote explore également la possibilité de réutiliser les eaux d’orage au sein des zones urbaines et rurales. L’installation de séparateurs dans la région vise par ailleurs à apporter une réponse aux éventuels problèmes liés à la qualité de l’eau.

Les experts prédisent que le projet NFRP bénéficiera à quelque 165 000 résidents maltais. Selon les estimations, 34 emplois directs devraient être créés pendant la phase de mise en œuvre du projet.


Investissement total et financement de l’UE

Le projet «National Flood Relief Project» a fait l’objet d’un investissement total de 62 505 662 EUR. La contribution du Fonds de cohésion de l’UE s’élève à 44 887 763 EUR au titre de la priorité «Protection de l’environnement et prévention des risques» du Programme opérationnel «Investir dans la compétitivité pour une meilleure qualité de vie» pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

15/10/2013