Une nouvelle unité de traitement des déchets génère des bénéfices environnementaux pour la capitale lituanienne

La construction d'une installation de traitement des boues à la station d'épuration de Vilnius cherche à résoudre plusieurs problèmes environnementaux simultanément, tout en améliorant la qualité de vie des plus de 590 000 habitants des alentours. Les granulés de boue produits par le nouveau système peuvent aussi servir de combustible pour produire une énergie plus verte.

Autres outils

 

Le développement de cette installation règle plusieurs problèmes dus à la production excessive de boues par l'usine d'épuration, notamment la contamination du sol et des sources d'eau souterraines, les émissions de gaz à effet de serre et la propagation d'odeurs nauséabondes dans la ville.

De plus, le projet réduit considérablement la quantité de boues déversées dans les décharges de la région, ce qui allonge la durée d'exploitation des décharges et réduit les coûts de transport et d'enfouissement des boues semi-liquides.

Un produit final polyvalent

La nouvelle installation, mise en service en 2013, produit environ 13 565 tonnes de granulés de boues séchées chaque année. Elle utilise les boues produites par la centrale d'épuration de Vilnius et d'autres provenant des municipalités voisines.

À l'avenir, les granulés - qui ont un pouvoir calorifique élevé - pourraient être brûlés dans une centrale de valorisation énergétique. A l'heure actuelle, il n'existe pas d'installation de ce type à Vilnius. Les granulés sont donc stockés sur place dans une zone utilisée pour le compostage des boues. Certaines boues séchées peuvent aussi être compostées et utilisées comme engrais pour l'agriculture et la mise en valeur des terres.

Une technologie éprouvée

Le processus de traitement des boues utilise des techniques et procédés courants et éprouvés: première phase d'épaississement, puis prétraitement des boues par thermohydrolyse, digestion accompagnée de cogénération d'énergie à partir du biogaz, extraction finale de l'eau par centrifugation et, enfin, chaîne de séchage.

Pour assurer le bon fonctionnement de l'installation de traitement, certaines améliorations ont été apportées à l'équipement existant. Ces modifications permettent aussi une plus grande réduction de la matière organique recueillie lors de la phase de traitement préliminaire et une séparation plus stable des boues biologiques résiduelles en vue de leur traitement.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Sludge Treatment Facility at Vilnius Waste Water Treatment Plant» a fait l'objet d'un investissement total de 63 335 021 EUR. La contribution du Fonds de cohésion de l’UE s’élève à 28 968 897 EUR au titre du programme opérationnel «Promotion de la cohésion» pour la période de programmation 2007-2013. Les travaux relèvent de la priorité «Environnement et développement durable».

Date de rédaction

17/11/2014