Vilnius améliore ses services ferroviaires grâce à une nouvelle ligne de chemins de fer

La construction d’une deuxième ligne sur le contournement ferroviaire de Vilnius permet d’accroître la capacité ferroviaire et de détourner les trains de marchandises du centre-ville très fréquenté. Cette initiative améliore la qualité et l’accessibilité des services de transport de passagers dans la capitale lituanienne et a des retombées positives sur l’économie et l’environnement.

Autres outils

 

Une capacité accrue

Le contournement ferroviaire de Vilnius fait partie intégrante du réseau transeuropéen de transport (programme RTE-T) qui relie la mer Noire à la mer Baltique via la Lituanie, Kaliningrad (Russie), l’Ukraine et le Bélarus. Le contournement d’origine souffrait cependant d’une trop forte déclivité. Par conséquent, 71 % du trafic ferroviaire, commercial et fret, devaient toujours traverser le centre-ville.

Des investissements massifs ont été engagés afin de résoudre ce problème. L’objectif était de construire une deuxième voie ferrée entre Kyviškės et Valčiūnai, avec un raccordement à la gare de triage de fret de Vaidotai.

Des retombées positives sur l’économie et l’environnement

Grâce à la nouvelle voie, les trains plus polluants peuvent être envoyés vers le contournement ferroviaire, le centre de la ville étant ainsi réservé aux seuls services de transport de passagers. Ce système offre des avantages sur le plan économique, aussi bien pour le fret que pour le transport de passagers, dans le sens où il permet de gagner du temps, et contribue également à réduire le bruit et la pollution dans la ville. D’après les estimations, une fois la mise en œuvre achevée, les gains de temps pour les trains de fret devraient se situer autour de 28 % tandis que la pollution atmosphérique causée par les trains dans la ville de Vilnius devrait diminuer d’environ 20 %.

Les travaux d’infrastructure, qui se sont achevés fin 2014, portaient sur la construction d’une nouvelle voie, d’intersections de transport et de passages pour piétons, de quatre ponts et de systèmes de protection contre le bruit sur une distance de 24,5 km. Sont également prévus, la reconstruction de trois gares et l’adaptation des quais.


Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Construction of the second track on the Vilnius bypass, section Kyviškės-Valčiūnai» a fait l’objet d’un investissement total de 79 218 567 EUR. La contribution du Fonds de cohésion s’élève à 54 815 192 EUR au titre du programme opérationnel «Croissance économique» pour la période de programmation 2007-2013. Les travaux relèvent de l’axe prioritaire «Développement des réseaux transeuropéens de transport».


Date de rédaction

27/05/2015