Les services ferroviaires transfrontaliers sont destinés à s'améliorer suite à la modernisation d'une ligne ferroviaire

La mise à niveau d'une section de la ligne ferroviaire entre Marijampole et Kazlu Ruda, en Lituanie centrale, permet aux marchandises et aux personnes de passer la frontière des États membres voisins sans devoir changer de train.

Autres outils

 

Le projet prévoit la construction de 24 km de voie ferrée à écartement de 1 435 mm et la reconstruction de 26 km de voie existante à écartement de 1 520 mm. Le nouvel écartement permettra d'intégrer plus efficacement le système ferroviaire lituanien dans le système de transport ferroviaire européen au sens large. En particulier, il permet aux personnes et aux marchandises de circuler dans et hors de la Pologne sans subir les pertes de temps et d'argent que causent les changements de trains.

De nouveaux services interopérables devraient permettre d'amener plus de personnes et d'entreprises à utiliser le réseau ferroviaire. Cela devrait ainsi apporter un certain répit au réseau routier local, en particulier sur la Via Baltica, qui a enregistré une forte hausse de ses usagers depuis l'adhésion de la Lituanie à l'Union européenne, entraînant un taux d'accidents élevé et une congestion par les poids lourds qui empruntent cette route pour voyager de la Lituanie à la Pologne.

Des voyages sans encombre

Les temps de trajet moyens pour les trains de marchandises utilisant la nouvelle ligne devraient être considérablement réduits, augmentant ainsi de 20 % la part du train dans le transport local des marchandises. En outre, les passagers internationaux sont désormais plus susceptibles d'opter pour le train. Ainsi, un voyage sans encombre ne requérant aucun changement de train devrait permettre de réduire considérablement le trajet long de neuf heures qui sépare Vilnius de Varsovie.

La mise à niveau promet également d'accroître la capacité le long du trajet et de fournir de meilleures spécifications techniques. Les deux nouvelles lignes affichent des vitesses maximum de 120 km/h pour les trains de voyageurs et de 80 km/h pour le transport de fret ainsi qu'une conception capable de supporter des charges à l'essieu maximum de 22,5 tonnes. Le programme de construction du projet prévoit en outre la reconstruction de deux ponts ferroviaires sur les rivières Sasne et Pilve, ainsi que la modernisation des stations ferroviaires de Vincai et Kazlu Ruda.

Ce projet constitue l'une des cinq étapes d'un programme plus ample nommé «Rail Baltica», visant à créer une nouvelle liaison ferroviaire à écartement de 1 435 mm entre Kaunas et la frontière polonaise. Aussi le programme est-il une partie intégrante du corridor RTE 1 de l'UE qui traverse la Lituanie dans le sens nord-sud. L’UE investit des milliards d’euros via le programme RTE-T afin d'améliorer les infrastructures de transport à travers l’Europe. L’objectif est de faciliter la circulation des personnes et des marchandises entre les États membres et au sein de ceux-ci.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Reconstruction of existing railway section Marijampole-Kazlu Ruda» a fait l’objet d’un investissement total de 52 111 302 EUR. La contribution du Fonds de cohésion s’élève à 44 098 286 EUR au titre du programme opérationnel «Croissance économique» pour la période de programmation 2007-2013. Les travaux relèvent de la priorité «Développement des réseaux transeuropéens de transport».

Date de rédaction

01/09/2015