Le transport ferroviaire letton à nouveau sur les rails

Une plus grande sécurité, un meilleur confort et des trajets moins longs, voici quelques-uns des avantages dont résidents et entreprises pourront bénéficier une fois le nouveau tronçon ferroviaire de 52 km achevé entre Skriveri et Krustpils en Lettonie.

Autres outils

 

Ce tronçon, qui viendra s’ajouter à la ligne à longue distance Riga-Krustpils, a un rôle vital à jouer puisqu’il permettra aux particuliers et aux marchandises d'atteindre le port de Riga et le corridor ferroviaire est-ouest letton. Les gains économiques devraient être énormes, grâce à sa grande capacité permettant un usage accru des services ferroviaires ainsi qu'à la création de quelque 150 emplois directs.

Redonner un coup de neuf à une voie ferroviaire usée 

La ligne Riga-Krustpils a été construite entre 1860 et 1861 sur un modèle à double voie. La première section de 74 km est aujourd'hui toujours en fonction et presque entièrement d’origine. Cependant, la seconde section, Skriveri-Krustpils, qui fait partie des réseaux transeuropéens (RTE), a subi de nombreux dégâts durant la Deuxième Guerre mondiale et a été réduite à une seule voie.

Jusqu’il y a peu, les trains qui empruntaient cette voie étaient forcés de marquer des arrêts afin de laisser passer les trains en sens inverse, ce qui entraînait retards, risques d’accidents et frustration des utilisateurs. Le projet actuel permettra de reconstruire la seconde ligne (50,8 km de la voie principale du tronçon auxquels s'ajouteront 2 km de voies de gare supplémentaires à des fins opérationnelles) en rétablissant la voie parallèle à celle restante, tout en la rénovant avec une infrastructure et des dispositifs modernes.

Des rivières, des chemins de fer et des ponts

Les travaux prévus par la proposition présentée par le ministère des finances letton ne couvrent pas uniquement la simple pose d’une voie, mais bien un plan de construction complet, conçu pour réaménager entièrement les services ferroviaires en termes de règles sécuritaires et pour préparer la ligne à répondre à la demande actuelle mais aussi future de transport.

Ce plan inclut des travaux de terrassement, une supervision complète du projet, la construction et la rénovation de 34 petits ponts, l'édification de deux nouveaux ponts sur les rivières Perse et Aiviekste, et le réaménagement de cinq gares: Skriveri, Koknese, Aizkraukle, Plavinas et Krustpils.

Un transport sûr pour les passagers, de l'emploi pour les résidents locaux

La nouvelle infrastructure comprendra 15 passages à niveau rénovés et sécurisés, des quais à passagers mieux étudiés ainsi qu'une signalisation et des systèmes de télécommunication et d'alimentation électrique modernes. Elle minimisera à la fois les risques d’accidents et de pollution, et contribuera ainsi à un environnement plus sain. De plus, la région bénéficiera d’avantages en termes d’emploi, puisque 150 emplois directs seront créés lors de la phase d’exécution des travaux, pour une durée moyenne d'un peu plus de trois ans.

Date de rédaction

24/06/2010