Déploiement du tram à Palerme

Trois nouvelles lignes de tram devraient permettre de réduire l’engorgement et d’améliorer la qualité de l’air dans la capitale sicilienne surpeuplée.

Autres outils

 

En ajoutant 15 kilomètres de trajet supplémentaires aux services de bus, de métro et ferroviaires urbains existants, le nouveau service de tram étendra le réseau des transports publics de la ville.

Objectif: l’engorgement du trafic

AMAT, l’autorité de gestion des transports publics de Palerme, a conçu ce projet de tram afin d’améliorer les liaisons entre son centre-ville et ses quartiers périphériques et réduire l’utilisation des voitures privées dans une ville extrêmement engorgée.

Les trois nouvelles lignes de tram et les 17 unités de matériel roulant offriront des liaisons entre les réseaux de bus, de métro et ferroviaires urbains existants et devraient à la fois faciliter la vie des usagers des transports publics et contribuer à réduire le taux de pollution de la ville, au plus grand bénéfice des quelques 700 000 Palermitains intra-muros et du million supplémentaire d’habitants qui vivent dans les 27 municipalités situées en périphérie de la capitale sicilienne.

Trois nouvelles lignes jusqu’en banlieue

La ligne Roccella, longue de 5,6 kilomètres, reliera la zone industrielle éponyme au sud-est de Palerme, là où se trouve la gare centrale de la ville. Les 4,8 kilomètres de la ligne Leonardo da Vinci relieront quant à eux le quartier de Borgo Nuovo à l’ouest de la ville, en desservant également la gare ferroviaire de Notarbartolo, au nord-ouest du centre. Enfin, la ligne CEP-Calatafimi, longue de 4,9 kilomètres, connectera le centre-ville à la sortie Calatafimi du périphérique.

Financement total et européen

Le projet «Construction de 3 lignes de tram à Palerme» bénéficie d’un budget total éligible de 194 851 959 EUR, le Fonds européen de développement régional contribuant à hauteur de 68 665 830 EUR pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

04/06/2012