Amélioration du transport de marchandises et de voyageurs dans les Pouilles

D’importants travaux de développement prévus sur la ligne de chemin de fer entre Bari et Taranto devraient en améliorer la qualité et la sécurité et offrir par conséquent de meilleurs résultats en termes de capacité et de vitesse.

Autres outils

 

Une fois entièrement opérationnelle, la ligne devrait pouvoir supporter 80 000 tonnes de fret supplémentaires et voir le nombre de voyageurs augmenter sensiblement au niveau régional, passant de 900 000 à 2 000 000 personnes ef contribuant ainsi à réduire les effets négatifs sur l’environnement.

Un plus grand contrôle, de meilleurs services

Le bénéficiaire de ce projet est Rete Ferroviaria Italiana (RFI), l’organisme public national italien en charge du développement et de la gestion de l’ensemble du réseau ferroviaire. Le projet vise à rendre le transport ferroviaire plus attrayant aux yeux des voyageurs et des entreprises de transport de fret.

Les travaux destinés à doubler la ligne seront effectués sur différents tronçons, dont la longueur varie de 4,8 km à 12 km, le long de la voie Bari-Taranto. Un système de contrôle centralisé sera également mis en place, renforçant ainsi l’efficacité du contrôle du trafic et générant par la même occasion des économies en termes de coûts opérationnels, ce qui devrait profiter au million de voyageurs supplémentaire attendu, ainsi qu’aux transporteurs qui utiliseront les chemins de fer. D’autres travaux consisteront à enlever plusieurs passages à niveau et à moderniser certaines gares.

Augmenter le volume de fret

Une fois mis en place et opérationnels, les trains seront en mesure de voyager à une vitesse de 20 km/h plus élevée en moyenne. Le volume de marchandises transportées entre Bari et Taranto devrait atteindre 549 298 tonnes, ce qui correspond à une augmentation de 80 000 tonnes par rapport à la situation actuelle.

Effets positifs sur l’environnement et sur l’emploi

Le rail est généralement considéré comme un moyen de transport durable. Le présent projet en est un exemple parfait, car les effets positifs attendus sur l’environnement sont notamment les suivants: réduction de la pollution sonore, baisse du nombre d'accidents de la route et diminution des effets négatifs de la pollution sur l’environnement.

Étant donné l’ampleur du projet, d’importantes ressources humaines seront nécessaires. Durant la phase des travaux, ce sont au total 4 652 emplois directs qui seront créés, pour une durée approximative de 18 ans. Une fois la ligne entièrement opérationnelle, quelque 204 emplois seront créés pour une durée moyenne de 30 ans, offrant une impulsion significative sur le long terme aux moyens de subsistance locaux et à l’économie régionale en général.

Date de rédaction

24/03/2011