Circulation fluide sur le périphérique de Budapest

Ce projet parachèvera le tronçon sud du périphérique de Budapest, offrant ainsi un contournement pour la circulation sur les routes nationales et un point d’accès de haute capacité entre les deux rives du Danube.

Autres outils

 

Ce projet donnera le jour à une autoroute sûre composée de 2x3 bandes de circulation entre la M1 et la M5, et inclut la construction de nouveaux ponts, passages aériens, intersections et autres infrastructures.

La demande croissante appelle de nouveaux aménagements

C’est en 1994 que le premier tronçon du périphérique de Budapest a été ouvert à la circulation. Aujourd’hui, il fait partie des corridors d’Helsinki IV et V. Cependant, la disposition et la capacité de la route à 2x2 voies existante du périphérique ne permettent pas de répondre à la demande toujours croissante en circulation, notamment en raison de la proportion élevée de poids lourds transportant des marchandises. Le niveau de service est bas et la route est très propice aux accidents étant donné l’étroitesse des voies et l’absence de bande d’arrêt d’urgence. Ce sont là quelques-uns des problèmes auxquels le présent projet remédiera. Quelque 550 emplois directs seront créés pendant la phase des travaux, et 18 pendant la phase opérationnelle, ce qui stimulera encore l’économie locale.

Prolongement d'un système sûr et efficace

Une deuxième chaussée sera également construite à côté de l'ancienne route au niveau des tronçons 1 à 4, et sera mise en service comme chaussée à trois bandes + bande d’arrêt d’urgence, créant ainsi l’autoroute 2 x 3 bandes + bande d’arrêt d’urgence. La chaussée principale sera faite de béton et de bas-côtés en béton renforcé, tandis que les autres tronçons seront faits en enrobé à module élevé.

Le projet prévoit, sur la chaussée existante, des travaux destinés à retirer les barrières en béton ainsi qu’à modifier les panneaux de signalisation et les marquages routiers. Les plans incluent également la construction d’un pont de 770 m surplombant le Danube à Háros et d’un autre de 500 m à Soroksár.

On compte, parmi les autres grands ouvrages du projet, la construction d’un passage aérien au dessus d’une voie publique et des voies ferrées de Ráckeve à Dunaharaszti, l’élargissement des zones médianes et latérales pour une bonne visibilité en toute sécurité en cas d’arrêt d’urgence, la construction d’un canal de drainage pour eaux de pluie destiné à drainer les eaux depuis différentes parties de la chaussée, la construction d’une nouvelle intersection sur la rue Növény, et l’agrandissement de la station de pompage des eaux de pluie sur la rue Váza. Les travaux résoudront également le problème que pose le manque de capacité de la deuxième branche du cours d’eau Gyáli, qui n'est pas en mesure de recevoir et de canaliser les eaux de pluie supplémentaires venant de l’autoroute.

Les problèmes environnementaux pris en considération

Le tronçon de route en cours de développement traverse deux sites NATURA 2000. Par conséquent, des mesures seront prises pour satisfaire aux exigences des directives européennes relatives à la conservation des habitats naturels et la protection de la faune et de la flore, ainsi qu'à la législation hongroise sur les périodes de reproduction et les marais flottants.

Date de rédaction

24/03/2011