ELI-ALPS: la recherche aboutit à un projet collaboratif sur le laser

Le centre de recherche sur les technologies laser ELI-ALPS fait avancer la science et constitue le centre névralgique des infrastructures de recherche sur le laser de l’UE.

Autres outils

 

La mission du centre de recherche ELI-ALPS consiste à développer une technologie laser de pointe, et plus particulièrement à générer et appliquer des impulsions laser ultracourtes de façon répétée et à un rythme très rapide. Ces lasers sont très utiles pour la recherche appliquée car ils permettent aux scientifiques d’observer des processus fondamentaux dans les atomes et les molécules, et révèlent les interactions entre la lumière et la matière à la surface des substances solides.

L’objectif ultime est de mettre à la disposition de la communauté scientifique internationale une large gamme d’impulsions lumineuses ultra-courtes. Cela permettra de faire évoluer la recherche en biologie, chimie, science des matériaux, énergie et médecine.

Le site, situé en Hongrie, a été choisi en raison des nombreuses infrastructures scientifiques établies dans la région. Le projet devrait attirer des centaines de scientifiques et faire avancer la carrière d’un grand nombre d’entre eux. Le centre de recherche, situé au sein du parc scientifique de l’université de Szeged, est l’un des éléments d’un vaste programme de développement des technologies laser en Europe. D’autres installations similaires sont actuellement en cours de construction en République tchèque et en Roumanie.

Une construction en plusieurs phases

La construction du centre de recherche se déroulera en deux phases, afin de laisser aux scientifiques le temps de développer la technologie laser pionnière nécessaire pour mener à bien les nombreux projets du centre. Une fois achevé, le campus sera composé de quatre bâtiments, chacun hébergeant des fonctions spécifiques. Il devrait être pleinement opérationnel d’ici 2018.

ELI-ALPS fait partie du projet «Extreme Light Infrastructure» (ELI), désigné en 2006 par le Forum stratégique européen pour les infrastructures de recherche (ESFRI) comme l’un des projets d’infrastructures de recherche hautement prioritaires en Europe. Il est le troisième pilier du pôle laser paneuropéen ELI. La Commission a approuvé en avril 2011 l’octroi d’une enveloppe de 236 millions d’euros pour financer le premier pilier d’ELI en République tchèque, et d’une enveloppe de 180 millions pour le deuxième pilier en Roumanie. Un quatrième pilier sera mis en place sur un site qui n’a pas encore été déterminé.

ELI impliquera 40 organismes de recherche et établissements universitaires de 13 États membres. Durant la mise en œuvre du projet ELI, les représentants des pays d’accueil (République tchèque, Roumanie et Hongrie) travaillent au sein d’une association internationale sans but lucratif dénommée «Extreme-Light-Infrastructure Delivery Consortium International Association (ELI-DC)». Au sein d’ELI-DC, la Hongrie et ELI-ALPS sont représentées par une structure dénommée «ELI-HU Research and Development Non-Profit Limited Liability Company», fondée officiellement le 11 avril 2013. Il s’agit du premier réseau pluridisciplinaire paneuropéen à étudier le potentiel des technologies laser de pointe.


Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Attosecond Light Pulse Source (ALPS) of the Extreme Light Infrastructure (ELI)» a fait l’objet d’un investissement total de 130 550 459 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 110 967 80 EUR au titre du programme opérationnel «Développement économique» pour la période de programmation 2007-2013. Les travaux relèvent de l’axe prioritaire «R&D et innovation afin de promouvoir la compétitivité». Il s’agit de la première phase du projet, qui en compte deux au total.  La deuxième phase sera financée par l’UE durant la période de programmation 2014-2020.


Date de rédaction

27/05/2015