Une nouvelle liaison ferroviaire dans le nord de la Grèce

Une fois terminée, la ligne ferroviaire entre les villes grecques de Polykastro et Eidomeni permettra à près de 20 000 personnes de profiter d'un service de transport plus rapide.

Autres outils

 

La finalisation de cette nouvelle section de la ligne ferroviaire entre Thessalonique et Eidomeni mettra fin à un projet de neuf ans visant à améliorer la vitesse et l'accessibilité des transports publics de la région. Ces travaux participeront à la mise en conformité du réseau ferroviaire local avec les normes européennes.

Des temps de trajet plus courts et des avantages à long terme

La ligne ferroviaire entre Polykastro et Eidomeni passera à 20,627 kilomètres au nord de la ville historique grecque de Thessalonique. Elle permettra de contourner les réseaux routiers existants et d'éviter d'engorger encore le trafic. Les trains, qui pourront atteindre 160 kilomètres heure, desserviront les quelque 19 502 personnes vivant et travaillant dans les municipalités voisines d'Axioupolis et Polykastro.

Cette ligne ferroviaire devrait créer 108 emplois de longue durée dans la région, qui s'ajoutent aux 1 010 emplois temporaires créés pour la construction de la ligne.

La seconde phase d'un projet de transport moderne

Lancés en 2006, les travaux sur cette ligne ferroviaire s'effectuent en deux phases et devraient s'achever en 2015. C'est un projet qui fait partie du réseau transeuropéen de transport, le programme RTE-T.

La première phase des travaux prévoyait la construction d'une ligne ferroviaire sur près de la moitié de l'itinéraire. La deuxième et dernière phase est en cours. Il s'agit de terminer les travaux sur le reste de la ligne et de créer les infrastructures nécessaires. Il est notamment prévu de moderniser la gare d'Eidomeni et de construire une nouvelle gare ferroviaire à Polykastro et un nouvel arrêt sur la ligne. Il faudra aussi développer les systèmes de contrôle du trafic et les autres dispositifs de communication tout au long de l'itinéraire et multiplier les études et analyses de fond.

Coût total et participation UE

Le projet «Thessaloniki – Eidomeni Railway variant at the section Polycastro-Eidomeni (second phase)» bénéficie d'un budget éligible total de 73 600 000 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à 53 818 528 EUR pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

23/10/2012