Un échangeur moderne pour améliorer la fluidité du trafic

Un nouvel échangeur de grande envergure en périphérie de Thessalonique devrait permettre de réduire la congestion du trafic automobile et accroître la sécurité routière.

Autres outils

 

L’échangeur K16 reliera le périphérique intérieur de la ville à l’autoroute Patras-Athènes-Thessalonique-Evzoni (PATHE). Il fera partie intégrante du vaste réseau routier international européen, le fameux programme TEN-T, dans la région de Macédoine centrale.

Importante congestion du trafic

À l’ouest de Thessalonique, les abords de l’échangeur K16 actuellement en construction connaissent une très forte fréquentation et une surcharge du trafic automobile. Servant de voie d’accès routière et ferroviaire à la ville par l’ouest et abritant le Marché central, la zone accueille également plusieurs grandes usines, en particulier des raffineries pétrolières, ainsi que de nombreuses entreprises transport et des centres de contrôle technique automobile. Elle constitue également un point de liaison majeur entre les quartiers de la périphérie et l’autoroute PATHE.

Ce projet prévoit la construction sur trois ans d’un grand échangeur gratuit entre cette autoroute et le périphérique intérieur de la ville. L’échangeur comptera neuf ponts et comprendra des aménagements hydrauliques, de nouvelles routes et une série d’infrastructures associées. L’achèvement des travaux est prévu pour la fin de l’année 2015, même si certaines sections seront ouvertes dès décembre 2014. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un plus vaste projet de travaux contractuels visant à relier le sixième embarcadère du Port de Thessalonique à l’autoroute PATHE.

Neuf nouveaux ponts

Une fois terminé, le projet aura transformé la jonction routière actuellement surchargée en un échangeur moderne. Il impliquera la construction de neuf ponts, qui totaliseront une surface de quelque 17 900 mètres carrés. Trois de ces ponts seront situés à hauteur de la jonction routière de l’autoroute PATHE et du périphérique intérieur, un autre surmontera ce dernier et les cinq autres enjamberont les canalisations d’une usine pétrolifère et d’une station d’épuration.

Les aménagements hydrauliques (création d’un réseau de canalisations et d’égouts afin de collecter et évacuer les eaux pluviales) incluront la construction de routes et de voies d’accès aux ponts, sur une longueur totale de 7 km, ainsi que d’un réseau de routes adjacentes de quelque 10,5 km. D’autres aménagements concerneront l’assainissement du sous-sol, l’installation d’un système d’éclairage urbain et routier, ainsi qu’une série de travaux de signalisation, industriels et d’utilité publique.

Le projet devrait permettre de réduire les temps de trajet des habitants et des professionnels du transport en commun dans la région (jusqu’à neuf minutes) ainsi que le nombre de victimes d’accidents de la route de plus d’un tiers. Le projet permettra aussi la modernisation du réseau routier régional grec sur 1,4 km et la création de 360 emplois directs.

Coût total et financement UE

Le projet «Construction of the K16 interchange, at the junction P.A.TH.E. and Thessaloniki internal ring» (Construction de l’échangeur K16, à la jonction entre l’autoroute P.A.TH.E. et le périphérique intérieur de Thessalonique) bénéficie d’un budget total éligible de 100 400 00 EUR, le Fonds européen de développement régional contribuant à hauteur de 85 340 000 EUR pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

10/07/2012