Une nouvelle vie pour le lac Karla

Ce projet a pour objectif de rendre vie au lac Karla, asséché, en rétablissant l’équilibre écologique dans la région. Ce faisant, il espère également assurer des ressources en eau potable pour la population et stimuler le tourisme local.

Autres outils

 

Irrigation à partir d’un fleuve voisin, travaux d’hydrologie, construction d’un musée et organisation de journées d’information… voici quelques-unes des nombreuses tâches qui attendent ce projet.

Sur la vague de la protection environnementale

Le présent projet entend développer une vaste zone humide à l’aide de réservoirs, de systèmes de récolte d’eau et de travaux d’excavation sur 22,79 km de digues. Il procèdera aussi à des interventions dans d’autre domaines, notamment au nettoyage du lixiviat, à la déviation de l’eau du fleuve Pinios vers le lac Karla à un débit maximal de 14 m3/s, à des travaux de protection de la zone contre les inondations, notamment les plaines, et à des travaux d’hydrologie en montagne visant à réduire les débris sur une surface de 445 km2.

La culture de l’eau

Le projet mènera divers travaux d’infrastructures d’écotourisme: construction d’un musée d’histoire naturelle et d’un centre d’information mettant en vitrine le passé naturel et culturel de la région, qui devraient accueillir quelque 5 000 visiteurs par an. Il s’occupera également de finaliser une étude lancée durant la période 2000-2006 sur la gestion des eaux locales et de l’écosystème des sols, parallèlement à des études sur l’archéologie locale liées aux travaux entrepris dans son cadre. Afin de sensibiliser le public aux beautés naturelles du site, des journées d’information, des conventions, des expositions et des campagnes de promotion seront également organisées.

Une fois finalisé, le projet aura réhabilité un total de 3 800 ha, développé 110 ha de patrimoine culturel et créé 190 emplois au cours de la phase de développement et 20 supplémentaires au cours de la phase opérationnelle. Les objectifs clés sont le développement durable du plan d’eau, une réduction de 17,8 millions m3 par an de l’utilisation des eaux sous-terraines et une diminution des niveaux de pollution avec une réduction de 90 % du flux du tunnel de drainage de Karla vers le golfe Pagasitikos. Le niveau d’approvisionnement en eau potable du Groupe urbain de la ville de Volos sera également augmenté pour, à terme, approvisionner 88 000 foyers.

Date de rédaction

27/09/2011