Un gazoduc améliore considérablement les infrastructures énergétiques

La construction d'une conduite de gaz naturel à haute pression de 167 km de Agioi Theodoroi à Megalopolis dans le sud du continent grec s'avère bénéfique sur le plan économique et environnemental. Outre l'augmentation de l'approvisionnement en gaz naturel dans les secteurs industriels et domestiques, la nouvelle conduite permet la réduction des émissions de CO2.

Autres outils

 

Le gazoduc doit principalement garantir un approvisionnement continu en gaz à la centrale thermoélectrique de Megalopolis ainsi qu'aux zones urbaines et rurales qu'il traverse. Il peut transporter 550 millions Nm3 (mètre cube normal) de gaz naturel par an vers la centrale. De plus, le remplacement du lignite par du gaz naturel permet une réduction annuelle de 1 506 kilotonnes d'émissions de CO2.

En l'état actuel, la nouvelle conduite, qui présente au départ un diamètre de 76 cm, part de la vanne de sectionnement d'Agioi Theodoroi avant de se diriger vers l'ouest, de traverser l'Isthme de Corinthe et de terminer sa course à proximité d'Examilia. À cet endroit, son diamètre se réduit pour atteindre 61 cm et elle se dirige vers le sud/sud-ouest avant d'être reliée à la centrale de Megalopolis.

D'autres infrastructures essentielles incluent différentes vannes de sectionnement et de nombreux récepteurs pourvus de pales pour les futurs consommateurs. Les systèmes d'exploitation et de contrôle à distance ainsi que les systèmes de télécommunications, des éléments indispensables à la gestion de la nouvelle conduite, ont été étendus.

Amélioration de la compétitivité

Le développement et l'utilisation de cette nouvelle conduite élargit considérablement le Système national de gaz naturel existant et améliore la capacité de production d'énergie de tout le pays. Plus particulièrement, elle devrait permettre aux entreprises locales d'améliorer leur compétitivité. Le projet a également été conçu pour permettre une extension future de la conduite dans la région du Péloponnèse – plus précisément à Patras, Kalamata et Sparti.

De plus, il devrait créer 470 postes de travail temporaire durant sa phase de mise en œuvre et 25 emplois permanents une fois le projet opérationnel.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet «High Pressure Natural Gas Pipeline Agioi Theodori - Megalopoli» a fait l’objet d’un investissement total de 128 148 376 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 29 019 750 EUR au titre du programme opérationnel «Compétitivité et esprit d'entreprise» pour la période de programmation 2007-2013. Les travaux relèvent de la priorité «Achèvement du système énergétique national et soutien au développement durable».

Date de rédaction

10/12/2014