Une liaison nord à quatre voies vient compléter le réseau ferroviaire athénien

Le réseau ferroviaire de banlieue de la capitale grecque continue de s’étendre avec un tronçon modernisé qui améliore l’accessibilité et les correspondances pour les habitants de la ville et les visiteurs.

Autres outils

 

Ce projet, qui concerne une liaison allant de SKA (le centre ferroviaire d’Acharnes/Athènes) à Treis Gefyres, comprend la construction de quatre voies sur plus de cinq kilomètres et de tout un éventail d’infrastructures associées. Il s’intègre dans un programme de développement plus vaste des infrastructures ferroviaires athéniennes lancé il y a une dizaine d’année.

L’expansion des chemins de fer régionaux

Athènes est dotée d’un réseau ferroviaire de banlieue étendu. Pour répondre à l’évolution de la demande de mobilité locale, la ville développe de nouvelles liaisons et des voies pour trains plus rapides.

Ce projet fait partie d’une série de projets lancés par la ville depuis 2000 en vue de faciliter le transport ferroviaire sur les 37 km qui séparent l’aéroport d’Athènes de Treis Gefyres (juste au nord du centre-ville) en passant par SKA, une nouvelle plateforme ferroviaire importante au nord-est d’Athènes. Au total, onze gares seront construites, ainsi qu’un centre de communication à SKA. Entre l’aéroport et SKA (32 km en tout), les exécutants ont construit une double voie. Les cinq kilomètres restants jusqu’à Treis Gefyres seront dotés de doubles voies dans les deux sens.

Des déplacements en train plus faciles dans la ville et au-delà

Une fois le projet terminé, le réseau comptera quatre voies supplémentaires sur presque cinq kilomètres. Les travaux souterrains concerneront 1 870 m de voies dans la gare d’Agioi Anargyroi et aux alentours. Sont également prévus des travaux électromécaniques et d’autres travaux associés, de nouvelles infrastructures et superstructures, ainsi que des équipements de signalisation et de communication. Environ trois kilomètres de double voie seront électrifiés. Enfin, le projet prévoit de réintégrer le réseau routier autour de la section SKA-Treis Gefyres et à l’intérieur de la gare.

Ces améliorations de la section SKA-Treis Gefyres raccourciront de 50 à 30 minutes le temps de trajet de bout en bout sur la liaison ferroviaire régionale entre l’aéroport et le centre-ville. Parmi les autres avantages, citons des liaisons ferroviaires plus rapides et plus commodes entre Athènes et Patras à l’ouest et entre Athènes et Thessalonique au nord. De plus, ce projet posera les jalons de la future liaison ferroviaire améliorée entre Treis Gefyres et Le Pirée.

La finalisation de la ligne ferroviaire régionale d’Attiki entre SKA (Athènes) et Treis Gefyres s’intègre également dans les projets de développement du réseau transeuropéen de transport de l’UE, le programme RTE-T, sur l’itinéraire allant d’Athènes à la frontière bulgare et au-delà. Quelque 3 100 emplois devraient être créés lors de la phase d’exécution du projet.

Coût total et participation UE

Le projet «Finalisation of the Attiki regional railway line in the section SKA-Treis Gefyres in Greece» dispose d’un budget éligible total de 84 414 000 EUR. La contribution du Fonds de cohésion s’élève à 47 184 200 EUR pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

25/06/2012