Développer l’accès à la Crète en modernisant l’aéroport de Chania

La modernisation de l'aéroport de Chania en Crète est un élément essentiel pour le développement touristique et économique de l'île.

Autres outils

 

Cinquième plus grande île de la Méditerranée, la Crète fait partie de la Grèce depuis 1913. Berceau de la civilisation minoenne, elle est célèbre par ses sites archéologiques – notamment Cnossos – la beauté de ses paysages plantés d’oliviers, le charme de ses monastères et de ses villages perdus dans les montagnes. Tous ces atouts ont la faveur des touristes.

Un aéroport du XXIe siècle

Le projet d’agrandissement de l'aéroport de Chania consiste en l'extension du bâtiment de l'aérogare existant et la construction d’installations d'assistance aéronautique, ainsi que l’aménagement des alentours de l’aéroport. Les travaux de modernisation ont débuté en 2013 et s’achèveront en 2015. Ils permettront de renforcer l'accessibilité de l'île en partant du continent grec – et plus largement européen – et contribueront ainsi au développement de l'économie locale sur l'île.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du Réseau d'Aéroports Trans-Européens, dont l’objectif est d'améliorer la circulation aérienne à travers l‘Europe. Les travaux menés à Chania permettront de satisfaire aux normes de l’International Civil Aviation Organization (ICAO), la European Aviation Safety Agency (EASA) et l’International Air Transport Association (IATA), ces règles internationales portant sur le développement durable des transports aériens et des aéroports ainsi que le renforcement de la sécurité et du confort des passagers.

Des précisions en quelques chiffres

L’espace de l'aérogare sera quasiment triplé, passant des quelque 13 325 m² actuels à 31 368 m², et cela sur quatre niveaux. Un nouveau bâtiment abritant la tour de contrôle (1 873 m²), un dépôt de bus (2 566 m²) sur deux niveaux ainsi qu’un espace d’entrepôt pour les déchets (483 m²) seront construits. L’environnement des bâtiments (34 555 m²) sera réaménagé, en s’attachant plus particulièrement à la modernisation d’un espace de 21 600 m².

Il est prévu que ces travaux entraîneront la création de 928 postes pendant leur période de réalisation. Le nouvel aéroport permettra ensuite 17 nouvelles embauches.

La réalisation et la gestion du projet sont placées sous la responsabilité de l'EYDE des aéroports de la Grèce du Sud. L’EYPA (Service hellénique de l’aviation civile) est l' organisme chargé de la gestion et du fonctionnement de l' aéroport.


Coût total et financement de l’UE

Le projet « Extension du bâtiment de l'aérogare, installations accessoires d'assistance et aménagement de l'espace environnant les installations de l'aéroport national de Chania » représente un investissement total de 109 419 182 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 71 280 032 EUR au titre du Programme opérationnel « Renforcement de l'Accessibilité » pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

09/04/2014