Athènes-Kiato en deux fois moins de temps…

Une heure de trajet au lieu d’une heure cinquante minutes. Tel est l’important bénéfice qui va être offert aux voyageurs de la ligne reliant la capitale grecque à Kiato (golfe de Corinthe), ainsi qu’à tous ceux qui empruntent des trains régionaux aboutissant à cet axe.

Autres outils

 
Athènes-Kiato en deux fois moins de temps… Athènes-Kiato en deux fois moins de temps…

Comme son nom l’indique, le projet "Finalisation de l’électrification de la double ligne ferroviaire, dans la section SKA1-KIATO" est l’aboutissement de travaux antérieurs. Ceux-ci ont démarré en 2000 et s’inscrivent dans la politique de modernisation de la liaison Athènes-Patras (Péloponnèse). Au départ de la capitale, ces quelque 200 km s’en vont vers l’ouest, le long de la très belle côte du golfe de Corinthe.

Premières étapes

Les travaux de jonction ferroviaire entre Athènes et Kiato (petit port au nord de Corinthe) ont commencé en 2000 et se sont d’abord déroulés en deux phases (2000-2006). Une première étape concernait la construction de la nouvelle double ligne ferroviaire, longue de 105 km ; cet important investissement initial comprenait la réalisation des infrastructures et des superstructures ainsi que la mise en place des systèmes de signalisation et de communication. Une seconde étape portait sur l’installation du système GSM-R (Global System for Mobile communications - Railways), standard de communication sans fil basé sur le GSM, spécifiquement dédié aux applications ferroviaires.

Dernier volet

Les travaux de finalisation (troisième étape), qui devraient s’achever en 2013, concernent principalement :

  • l’achèvement de la construction de la ligne aérienne de contact dans les sections des gares de Liossia et Kiato, ainsi que la finition de neuf stations situées entre ces deux gares ;
  • l’achèvement de la construction de deux sous-stations de traction ferroviaire, permettant d’alimenter les caténaires des voies à partir du réseau électrique, à Mandra et à Corinthe ;
  • l’installation du système de télécommunications dans la nouvelle gare de Corinthe.

L’ensemble répond aux normes européennes de contrôle, gestion et signalisation du système ferroviaire.

La gestion du projet est assurée par l’OSE (Organismós Sidirodrómon Elládos), organisme public des chemins de fer grecs. 3 075 emplois seront générés durant la phase de mise en œuvre du projet.

Une ligne, et ses connexions

La création de cette ligne rapide ne bénéficiera pas seulement aux voyageurs se rendant d’Athènes à Patras. Grâce à l’électrification de ce nouveau tronçon, les habitants vivant à proximité de ce tracé ferroviaire, et qui empruntent des trains régionaux en correspondance, verront également leur temps de trajet diminuer.

On peut ainsi citer de nombreuses localités à vocations diverses, qu’il s’agisse de zoning industriels, comme Thriasio, à l’ouest d’Athènes, de sites touristiques, tel Nea Peramos, de régions plus peuplées comme Megara (à mi-chemin entre Athènes et Corinthe), ou encore les environs de Liossia et Kiato. Les habitants du Nord-Ouest du Péloponnèse, qui rejoignent la gare de Patras, verront également leur temps de trajet vers Athènes sensiblement diminuer. Ce gain est particulièrement appréciable pour ceux qui se rendent quotidiennement à leur travail.

1 SKA désigne un important point ferroviaire d’Athènes, l’Archainai Railway Center.

Coût total et participation CE

Le coût estimé du projet "Finalisation de l’électrification de la double ligne ferroviaire, dans la section SKA-KIATO" est de 30 531 553 EUR. La contribution du Fond régional de développement européen s’élève à 23 021 859 EUR sur la période 2007-2013.

Date de rédaction

25/06/2012