Modernisation de la ceinture périphérique de Berlin pour faciliter l’accès à la ville

L’expansion de l’anneau périphérique de Berlin stimulera une des villes les plus dynamiques et célèbres d’Europe.

Autres outils

 

Ce projet ajoutera deux nouvelles voies à l’autoroute à quatre bandes du périphérique nord de Berlin afin d’améliorer l’accessibilité à la ville pour les visiteurs, les navetteurs et le trafic commercial, tout en réduisant les embouteillages et la pollution due au trafic. Cette connexion importante avec Potsdam simplifiera l’accès entre Berlin et son arrière-pays.

Positif en tout point

L’expansion à six voies de l’autoroute nationale A10 (le périphérique berlinois) est une obligation, étant donné que l’infrastructure existante n’est plus en mesure de prendre en charge le trafic croissant dans la zone de Brandebourg. Ce projet de reconstruction apportera de nombreux avantages évidents. Le plus visible sera probablement l’amélioration de l’accès routier et le désengorgement qui favoriseront la sécurité routière et réduiront le nombre d’accidents.

La durée de voyage réduite et l’accès facilité à la métropole berlinoise profiteront aux entreprises et amélioreront la compétitivité de la ville ainsi que l’interdépendance économique entre Berlin et les régions avoisinantes. Le trafic de navetteurs et le trafic lourd bénéficieront particulièrement du nouveau périphérique autoroutier.

De plus, la circulation plus fluide diminuera la consommation d’énergie et réduira les émissions de dioxyde de carbone pour contribuer à la conservation de l’énergie et au respect de l’environnement.

Une foule de changements

L’expansion à six voies de la partie nord du ring de Berlin, l’autoroute nationale A10, comprend la reconstruction d’un tronçon de 5,4 km sur les autoroutes A10 et A24, ainsi que la construction de 5,3 km de rampes de raccord et voies d’accès.

Un élément central du projet, l’expansion autoroutière de l’A10 et de l’A24 à l’échangeur autoroutier de Havelland, inclura la construction de la nouvelle intersection de Kremmen ainsi que l’extension et la reconfiguration d’intersections existantes afin de s’adapter aux modifications prévues du trafic.

Des extensions antérieures à l’est et au sud du périphérique berlinois ont été mises en place depuis 1990. Les nouveaux travaux devraient donc amener la section nord à un niveau et une capacité similaires par rapport au reste de l’anneau.

La phase de construction devrait générer 93 emplois directs et 29 postes supplémentaires seront créés à la fin des travaux.


Date de rédaction

11/12/2012