L’extension d’une usine au service de l’emploi et de l’innovation

Une usine pharmaceutique de Saxe-Anhalt fera prochainement l’objet de vastes travaux d’agrandissement qui lui permettront de créer de nouveaux produits et d’assoir sa compétitivité sur la scène mondiale. L’économie de ce Land allemand profitera elle aussi de ces investissements qui créeront de nouveaux emplois et renforceront la capacité d’innovation de la région.

Autres outils

 

Depuis son siège de Dessau-Roßlau, la société IDT Biologika GmbH exploite aujourd’hui une des unités intégrées de production et de développement pharmaceutique et biologique les plus performantes d’Europe. L’entreprise, qui fabrique différents vaccins à usage humain et animal, s’est aussi fait un nom à l’échelle mondiale en tant que partenaire de développement et sous-traitant pour série de produits. Le projet d’agrandissement permettra à l’entreprise de renforcer son modèle commercial, d’augmenter son chiffre d’affaires et de créer 160 emplois permanents, dont 10 postes de stagiaires.

Des installations à la pointe de la technologie

Le projet financera l’achat d’une nouvelle unité de stockage à froid destinée à l’entreposage de produits anesthésiques et d’échantillons, d’un nouvel espace de bureaux et d’une nouvelle unité d’embouteillage. Le financement couvrira également la modernisation des installations de laboratoire et l’achat de nouveaux équipements.

Cette unité de stockage à froid pourra stocker 108 palettes à des températures inférieures à -20°C, ainsi qu’au moins 3 millions de flacons de vaccins finis. Un dispositif de congélation rapide, capable de refroidir rapidement les produits à la température requise pour le stockage, sera installé à côté de l’unité.

Un nouveau bâtiment sera par ailleurs nécessaire pour le stockage des matières premières et des produits entrant dans la fabrication des anesthésiques. Ce nouvel entrepôt sera muni de rayonnages pour stocker les agents actifs, de chambres climatisées pour échantillons et de compartiments à palettes destinés au stockage de produits en vrac et de produits finis. La gestion des stocks sera contrôlée électroniquement (scanneurs) et l’unité sera connectée au système de surveillance du site. L’entrepôt des échantillons de référence sera équipé de rayonnages installés au niveau du sol, dans des armoires climatisées spécifiquement réglées sur des plages de température fixes.

Le projet prévoit également la construction d’un autre bâtiment, qui abritera une unité de production de pointe destinée à l’embouteillage des flacons de vaccins et à la lyophilisation des vaccins viraux à usage humain. Le site d’embouteillage sera équipé d’une technologie dernier cri et tous les processus de l’usine seront conformes aux exigences des réglementations européennes et américaines. Les employés pourront accéder à cette zone par un nouveau vestiaire et un nouveau sas.

De nouveaux équipements

De façon plus générale, le projet prévoit de consacrer une partie des investissements à l’équipement des bâtiments existants, dont des conteneurs mobiles, des unités externes de lavage pour conteneurs en verre, une trieuse automatique, des chaînes d’emballage pour seringues, des sas et des étiqueteuses. Les nouveaux équipements liés à la production des vaccins comprendront une nouvelle remplisseuse automatique d’ampoules de vaccin antirabique, des armoires à roulettes, des récipients divers, des centrifugeuses, des dispositifs de nettoyage et un système de chromatographie.

Un autre avantage du projet est qu’il accélérera les travaux de développement actuels liés à la fabrication d’échantillons et aux essais cliniques, dont l’objectif est de découvrir de nouveaux vaccins d’avant-garde à usage humain. Cet investissement encouragera aussi l’activité de l’entreprise dans le secteur de la santé animalière.


Coût total et financement de l’UE

Le projet «IDT Biologika GmbH» dispose d’un budget éligible total de 85 000 000 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 6 749 502 EUR pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

23/01/2013