Faciliter la liaison ferroviaire nord-sud en Allemagne

Un nouveau tronçon clé d’un peu plus de 130 km de ligne ferroviaire est actuellement en construction dans l’est de l’Allemagne. Cofinancés par l’UE, ces travaux font partie du projet de future ligne ferroviaire à grande vitesse qui permettra aux trains de relier la capitale, Berlin, à Munich, dans le sud du pays, en à peine quatre heures.

Autres outils

 

Surnommé «VDE 8.2», ce tronçon court de la ville d’Erfurt, dans le land de Thuringe, à Halle an der Saale et Leipzig, deux villes respectivement situées dans les länder de Saxe-Anhalt et de Saxe. Une fois achevé, il comprendra de nombreux nouveaux tunnels et ponts.

Une nouvelle infrastructure de grande envergure

Le projet VDE 8.2 a reçu le feu vert de la Commission européenne en 2009 et est cofinancé par le Fonds européen de développement régional au titre de l'objectif «convergence».

La longueur totale de la nouvelle voie sera de 131 km, bien que la route entre Erfurt dans le sud et les villes de Halle et Leipzig dans le nord ne comptabilise que la moitié de cette distance (61 km). En effet, le tronçon VDE 8.2 est en fait l’une des composantes du projet de circulation VDE 8, une importante ligne ferroviaire à grande vitesse pour le transport de passagers et de marchandises entre Nuremberg et Berlin. Cette ligne constituera également un lien crucial au sein des réseaux transeuropéens de l’UE, en plein développement, en particulier en ce qui concerne la ligne nord-sud entre Berlin et Messine (en Sicile).

L’idée du projet est née de la constatation que l’infrastructure ferroviaire existante entre Berlin et Munich ne serait pas en mesure de faire face aux augmentations du trafic prévues dans un proche avenir. Les planificateurs de la VDE 8 et de ses sous-sections telles que la VDE 8.2 ont donc pour objectif de créer une capacité supplémentaire de transport pour les passagers et les marchandises dans les régions traversées par la nouvelle ligne, une amélioration dont le transport ferroviaire international pourrait à terme également bénéficier.

De nombreux ouvrages d’art devraient être érigés dans le cadre du projet, sur une distance de quelque 13,9 km au total. Ils comprendront entre autres neuf tunnels et dix ponts.

Des trajets plus rapides et aisés

Une fois achevée, la ligne ferroviaire Erfurt-Leipzig/Halle devrait profiter à quelque deux millions de personnes résidant dans la zone du projet. Celles-ci bénéficieront d’un meilleur accès aux trains à grande vitesse entre le sud et le nord-est de l'Allemagne.

La ligne est conçue pour permettre aux trains d'atteindre une vitesse maximale de 300 km/h pour le transport de passagers. Cette cadence diminuera de deux heures le temps de parcours entre les villes du début et de la fin du nouveau tronçon, le limitant à une heure à peine. En conséquence, la durée totale de trajet entre Munich et Berlin ne sera plus que de quatre heures.

Un autre avantage du projet est qu’il permettra de détourner une partie du flux de passagers et de marchandises de la route vers le rail, un mode de transport plus respectueux de l'environnement; un changement qui contribuera à réduire les émissions de carbone liées au transport et la pollution environnementale dans la région.

Date de rédaction

24/06/2010