Améliorer les capacités de recherche et de formation de l'université technique de Chemnitz

La rénovation des bâtiments Adolf-Ferdinand-Weinhold ouvre de nouvelles perspectives pour une recherche compétitive à l'échelle internationale dans les domaines des microtechnologies et de l'efficacité énergétique, tout en offrant aux étudiants un cadre de travail et des services excellents.

Autres outils

 

Grâce à ces aménagements, les quelque 10 000 étudiants de l'université technique (TU) de Chemnitz peuvent désormais profiter d'un centre de langues et d'auditoires modernes. Les nouveaux laboratoires constituent un environnement idéal pour une recherche de grande qualité, un atout déterminant dans la capacité de la région à faire face à l'émigration massive de jeunes hautement qualifiés. Qui plus est, les PME de la région tirent elles aussi parti de la recherche appliquée et de l'excellent niveau d'enseignement dispensé à TU Chemnitz.

De nouvelles infrastructures pour huit instituts

Le bâtiment Weinhold, dont la construction remonte à 1974, est l'une des plus grandes ailes de TU Chemnitz. Étendu sur une superficie de plus de 12 810 m2 de laboratoires et d'espace de bureau, il accueille les facultés d'ingénierie en électricité et de technologies de l'information, d'ingénierie mécanique et d'économie. Ce site comprend également deux auditoires et 14 salles de séminaire.

Le bâtiment répond aux normes énergétiques et de sécurité les plus récentes. D'ailleurs, grâce à des choix de construction judicieux en matière d'efficacité énergétique et d'isolation des fenêtres, l'empreinte carbone du bâtiment diminuera d'environ 5 000 tonnes de CO2 chaque année. Le nouveau site a été inauguré en octobre 2013.

Une recherche optimisée et un enseignement axé sur des emplois hautement qualifiés

Chaque année, 186 diplômés sortiront des différentes facultés que compte le site de Weinhold, dont 140 futurs ingénieurs. La présence d'infrastructures et d'équipements de dernière génération se traduira en outre par une coopération accrue avec les entreprises implantées dans la région et stimulera l'apport de fonds à destination des activités de recherche.

À l'avenir, les recherches devraient s'étendre à deux nouveaux domaines: les nanosystèmes et les technologies clés génériques. Elles seront, par ailleurs, intensifiées dans quatre autres domaines, notamment l'automatisation dans l'industrie automobile et les techniques de production sobres en énergie.

Dans les cinq années à venir, le projet devrait permettre la création de 36 nouveaux emplois.

Investissement total et financement de l’UE

Le projet «Conversion and renovation of the Adolf-Ferdinand-Weinhold building FKZ» («Conversion et rénovation du bâtiment Adolf-Ferdinand-Weinhold FKZ») a fait l'objet d'un investissement global de 53 438 317 EUR dont 36 557 475 EUR ont été alloués par le Fonds européen de développement région (FEDER) dans le cadre du programme opérationnel” «Saxe» pour la période de programmation 2007-2013, au titre de l'axe prioritaire «renforcement de l'innovation, de la science et de la recherche».

Date de rédaction

17/11/2014