Mise en valeur d’une grotte préhistorique en Ardèche, un stimulant pour le tourisme dans la région Rhône-Alpes

La mise en valeur de la grotte préhistorique Chauvet en Ardèche, susceptible d’accueillir des dizaines de milliers de visiteurs chaque année, stimule et diversifie le tourisme de la région et génère de nouveaux emplois, rendant son économie plus compétitive.

Autres outils

 

La grotte Chauvet en Ardèche, dans le sud-est de la France, a été découverte en 1994, mais ce site classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO a dû rester fermé pour des raisons de conservation. Ses peintures figuratives bien préservées, qui remonteraient à environ 36 000 ans, sont désormais accessibles au grand public grâce à une réplique de la grotte originale qui a été recréée méticuleusement avec l’aide de fonds européens. Le site accueillera également une exposition permanente fournissant une foule d’informations sur la vie en Ardèche et dans les environs à l’époque de la préhistoire.

Les gorges de l’Ardèche abritent de nombreuses grottes importantes d’un point de vue géologique ou archéologique. La grotte Chauvet est exceptionnellement grande et la qualité, la quantité et les conditions de conservation des œuvres trouvées sur ses parois sont considérées comme étant exemplaires.

Un site préhistorique pour stimuler le tourisme et l’économie locale

Ce projet est doté d’un atout majeur: il stimule non seulement le secteur touristique, mais il contribue également à diversifier ses activités culturelles, et, enfin, il renforce l’attrait de la région Rhône-Alpes. L’un des objectifs principaux du programme opérationnel national de l’UE pour la région Rhône-Alpes est d’attirer davantage de touristes. Une seconde priorité est de consolider la base économique de la région. Les recettes sont principalement générées par les billets d’entrée ainsi que par les activités commerciales et les animations. Au total, 65 emplois permanents ont déjà été créés.

Attirer les visiteurs grâce à 15 hectares de culture

L’ensemble du site archéologique s’étend sur 15 hectares et couvre non seulement le travail de restauration de la grotte Chauvet originale, mais englobe aussi un «centre de découverte» proposant une exposition permanente, ainsi que des espaces intérieurs et extérieurs consacrés à des ateliers, à des conférences et à des expositions temporaires. Un restaurant doté d’une terrasse, une boutique de souvenirs et une librairie complètent le site, qui devrait attirer plus de 300 000 visiteurs chaque année. 

La réplique de la grotte présente 1 000 dessins et est considérée comme étant la plus grande réplique d’une grotte ornée au monde. Les travaux ont commencé en automne 2013 et se sont terminés au début de l’année 2015. Le site a été officiellement inauguré en avril 2015.

La réplique de la caverne et le «centre de découverte» ont tous deux bénéficié d’un soutien financier de l’UE.

Investissement total et financement européen

Le projet de réalisation de l’espace de restitution de la grotte Chauvet du Pont d’Arc en Ardèche représente un investissement total de 51 000 000 EUR, auquel le Fonds européen de développement régional a contribué à hauteur de 9 785 676 EUR pendant la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

14/04/2016