Brest : site propre pour transport propre

Le nouveau tramway de Brest est un des éléments mis au cœur de la ville pour en réussir sa mutation et son développement. 14,3 km de ligne, 38 minutes de parcours total, 27 stations distantes de 500 mètres, quatre parkings de dissuasion pour les voitures devraient changer la vie de la cité océane.

Autres outils

 

La création d'une ligne de tramway s'inscrit dans une politique de développement et de mobilité durable à l'échelle du Pays de Brest. Cette politique urbaine concentre différentes stratégies portant sur la qualité de la vie urbaine, une dynamique de renouvellement de plusieurs quartiers, le développement économique de la métropole en offrant de nouveaux espaces d'implantation aux investisseurs, le souci de protéger l'environnement et le patrimoine – notamment la fameuse rade du port et les bassins versants.

Des bénéfices chiffrables

57 600 habitants vivent aujourd'hui dans les quartiers directement desservis par le nouveau tramway. Cette ligne est-ouest devrait être empruntée par 49 500 voyageurs par jour. 27 % de la population de l'agglomération et 38 % des emplois se situent à moins de 450 mètres du tracé. Parallèlement, le réseau de bus existant sera restructuré et amélioré, avec un objectif de 27 % de voyageurs supplémentaires.

La ville autrement

La réduction des émissions annuelles de CO2 entraînée par ce nouveau moyen de transport public sera de 5 371 tonnes. Une réduction qui s'accompagne d'une remarquable efficacité si l'on sait qu'une rame de tramway transporte 200 personnes et vaut ainsi 4 bus et 177 voitures.

L'accessibilité aux rames sera facilitée par l'absence de marches. Des rampes d'accès et des couloirs élargis permettront la circulation des personnes à mobilité réduite ou des poussettes d'enfants. Les vélos pourront être embarqués.

Brest ambitionne également de profiter de ce nouvel atout pour développer des espaces piétons et des voies cyclables, remodeler des espaces publics et les embellir par des œuvres d'art, offrir de nouveaux aménagements urbains de qualité et dynamiser le cœur urbain. En effet, des études nationales ont également montré que les agglomérations qui ont fait le choix du tramway connaissent une forte augmentation de la fréquentation du centre-ville (jusqu'à 30 % à Montpellier et Strasbourg) dont bénéficie l'activité commerciale.

Gestion et emploi

Un contrat de délégation de service public (DSP) a été conclu entre la Communauté urbaine de Brest métropole océane (autorité organisatrice) et la société anonyme simplifiée Keolis Brest, filiale de la société anonyme Keolis (délégataire) pour une durée de 8 ans, commençant le 1er janvier 2010. Lorsque le contrat de DSP sera arrivé à son terme, l'autorité organisatrice se substituera au délégataire.

Le nombre d'emplois directement créés pendant la phase de mise en œuvre est de 658 et de 10 durant la phase d'exploitation. En outre, le chantier de construction et l'exploitation du Tram vont apporter une forte demande auprès des petites et moyennes entreprises du département et devraient générer de 150 à 180 millions EUR d'activité locale.

Coût total et participation CE

Le coût estimé du projet "Construction du tramway de BREST" est de 79 051 001 EUR. La contribution du Fond régional de développement européen s'élève à 15 450 000 EUR sur la période 2007-2013.

Date de rédaction

23/10/2012