Le voyage en train entre Bourges et Saincaize fait des étincelles

Ce projet ferroviaire comprend l’électrification de 57,7 km de voies doubles entre Bourges et Saincaize, sur la ligne Nantes - Lyon, ainsi que les travaux nécessaires à l’adaptation des tunnels et ponts à la nouvelle électrification.

Autres outils

 

Les avantages du projet pour la région sont la création de nouveaux emplois, aussi bien à court qu’à long terme, et la possibilité pour les navetteurs d’utiliser à l’avenir une ligne plus rapide et plus sûre.

Connexion au réseau national

Les 60 km de voies doubles qui relient Bourges à Saincaize font partie de l’axe ferroviaire Nantes - Lyon. Ce projet est la continuation des travaux de construction entrepris sur le même axe lors de la période de programmation précédente. L’économie locale se verra également stimulée grâce à la création d’emplois directs pour le projet: 200 personnes seront embauchées pour la phase initiale d’électrification et de construction et 10 postes supplémentaires seront à pourvoir à long terme lorsque la ligne sera en fonctionnement. Outre les travaux purement électriques, une ligne ferroviaire en passage supérieur et un pont seront construits tandis que sept autres ponts seront reconstruits.

Sur la voie du voyage sans encombre

Le projet prévoit l’électrification de 57,7 km de voies doubles entre les gares de Bourges et Saincaize, un tronçon actuellement dépourvu de caténaires. Il comprend l’installation de caténaires et de l’équipement pour l’alimentation électrique depuis le réseau à haute tension ainsi que les travaux aux structures d’ingénierie et aux installations de signalisation et de télécommunications. L’électrification utilisera du courant alternatif de 50 Hz, avec une variante de 2 x 25 000 V. Une fois l’électrification réalisée sur le tronçon Bourges - Saincaize, l’axe Nantes - Lyon sera électrifié sur 550 km, entre Saint-Nazaire et Saint-Germain-des-Fossés, avec une antenne au sud jusqu’à Clermont-Ferrand.

Les télécommunications seront adaptées pour permettre le contrôle à distance des appareils d’interruption du courant (disjoncteurs, interrupteurs d’alimentation et interrupteurs de sectionnement) depuis la sous-station centrale de Saint-Pierre-des-Corps. Les circuits de télécommunication seront également protégés contre les perturbations électromagnétiques.

Date de rédaction

10/10/2011