Un système de transport en commun moderne au Havre

Pour la première fois, Le Havre bénéficiera d’une ligne de tram desservant la ville basse, y compris les environs de la gare, de la plage et de l’hôtel de ville. Cette ligne de 13 km en forme de «Y» comprendra 23 stations le long de ses embranchements Ouest et Est.

Autres outils

 

La ligne de tram rendra la ville plus accessible, revitalisera le réseau de transport et encouragera la cohésion sociale. Elle contribuera également à réduire les embouteillages et à améliorer la qualité de l’air.

Une contribution à l’épanouissement du Havre

La communauté de l’agglomération du Havre a adopté une approche globale visant à moderniser son réseau de transport en commun. Le projet de création de la nouvelle ligne de tram comprend trois objectifs principaux: améliorer la mobilité de la population de zones socialement défavorisées de la ville vers des zones d’emploi, développer des alternatives viables à l’utilisation de la voiture et soutenir le réaménagement urbain dans cinq zones clés de la commune grâce à la création d’un réseau de transport en commun efficace.

Les quartiers de Mont-Gaillard, au Nord-Ouest, et de Caucriauville, au Nord-Est, sont considérés comme prioritaires dans les politiques de développement de la ville, ainsi que le secteur Sud.

Le résultat contribuera à l’inclusion sociale ainsi qu’à la mobilité et la phase de construction proprement dite stimulera l’emploi dans la ville: on estime que 1 570 personnes seront nécessaires la première année. Une fois la ligne opérationnelle, le tram entraînera la création de 85 emplois.

De quoi s’agit-il concrètement?

La ligne en forme de «Y» desservira la ville basse en traversant le centre-ville, les environs de l’université et de la gare, ainsi que les quartiers Nord du Havre. Elle démarrera au Sud-Ouest de la ville basse, au niveau de Porte Océane, puis suivra l’avenue Foch et le boulevard de Strasbourg jusqu’au centre, en passant par la place entourant l’hôtel de ville.

Un tunnel de 590 mètres sera construit, au bout duquel la ligne se séparera en deux embranchements (Est et Ouest). D’autres infrastructures sont également prévues, telles que des travaux sur des plateformes de sept à huit mètres de large pour la déviation de conduites de gaz/d’eau et de lignes téléphoniques, ainsi que la construction et l’équipement de stations.

La haute tension nécessaire sera fournie par des câbles aériens qui seront installés avec des équipements de traction et de basse tension. Des dispositifs d’intensité plus faible seront également mis en place, tels que des feux de signalisation, des panneaux d’affichage d’informations destinées aux passagers et d’autres systèmes de communication.

Cela aura un impact sur la ville: des zones de stationnement seront créées pour encourager la fréquentation des parcs relais, 350 places seront offertes à proximité du terminus Mont-Gaillard et 70 autres places seront créées devant la station Schuman. De nouveaux bâtiments seront construits, pour les besoins du tram et ceux du bus 60. Ils accueilleront des zones d’entretien, une station-service, des installations de lavage et des bureaux.

Une attention toute particulière sera portée à l’engagement en faveur de la préservation de l’environnement. Par conséquent, des panneaux solaires seront intégrés à la construction, ainsi que des systèmes de récupération de l’eau de pluie.

Date de rédaction

05/10/2011