Des installations de premier ordre pour la plateforme ferroviaire régionale

La gare ferroviaire de Přerov, dans l'ouest de la République tchèque, et les voies locales font actuellement l'objet d'une modernisation en profondeur, pour mettre les infrastructures aux normes de l'UE.

Autres outils

 

Des trains plus lourds et plus rapides pourront emprunter cette nouvelle ligne qui fait partie d'un réseau à grande vitesse national et européen élargi. Le projet devrait apporter d'importants gains de temps en matière de transport ferroviaire, représentant jusqu'à 915 000 EUR par an.

Améliorations des gares et des lignes

Přerov compte 47 400 habitants et est la capitale de la région d'Olomouc. Elle est située à la croisée de trois doubles voies ferroviaires, conduisant dans le nord-est du pays, vers la capitale Prague, ainsi qu'en direction du nord-ouest et du sud.

Ce projet fait partie du réseau de transport pan-européen, un système ferroviaire à grande vitesse nord-sud, qui s'étend de Gdansk, en Pologne, à Vienne, en Autriche. Il s'inscrit également dans le cadre des plans nationaux visant à encourager les déplacements en train dans la région de la Moravie centrale.

Les objectifs comprennent la reconstruction de la double voie ferroviaire existante dans et autour de la ville, en installant des équipements de sécurité compatibles avec le Système européen de surveillance du trafic ferroviaire (ERTMS) et en coordonnant les travaux avec l'extension prévue de la connexion ferroviaire entre Brno et Přerov.

Respecter les normes de l'Union européenne

Les travaux seront répartis sur deux sections: Přerov-Dluhonice, d’une distance d'environ 3 km, et Přerov-Prosenice, d’environ 5 km, et seront indépendantes l'une de l'autre en termes de financement et de réalisation. Cela contribuera également à réduire l'impact des travaux de construction sur l'exploitation des lignes ferroviaires au niveau local.

Les voies seront modernisées afin de transporter des camions de jusqu'à 22,5 tonnes/essieu, ce qui permettra aux trains de se déplacer à une vitesse comprise entre 120 et 160 km/h. Il y aura également d'importants travaux de modernisation, dont l'intégration de lignes de traction et d'équipements de télécommunication et de signalisation. Ce projet ne comprend pas l'installation d'un système de protection automatique des trains (ATP) ni la modification de la fonction du système de protection existant sur cette ligne ferroviaire. D'ici 2016, l'ERTMS et le Système européen de contrôle des trains (ETCS) seront installés sur la partie Přerov-Břeclav.

Le projet fournira des emplois à plein temps pour quelque 190 personnes et, une fois achevé, aura amélioré les conditions techniques des voies, des bâtiments et équipements associés, mettant tous ces éléments aux normes européennes actuelles. Cela devrait accroître la vitesse des trains ainsi que la capacité et la sécurité des lignes. Il est également probable que ce projet contribuera à réduire l'impact environnemental des déplacements ferroviaires dans la région, tout en encourageant plus de personnes à passer de la route au rail.

Coût total et participation UE

Le projet «Reconstruction de la gare ferroviaire de Přerov, phase 1» bénéficie d'un budget total éligible de 159 485 600 EUR, le Fonds européen de développement régional et le Fonds de cohésion contribuant à hauteur de 128 215 200 EUR pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

01/01/2007