Installation d’un système moderne de traitement des eaux dans une région d’Europe dynamique sur le plan de l’agriculture et du tourisme

Les travaux sur le réseau d’égout récemment entrepris dans le sud-est de Chypre sont destinés à améliorer les conditions de vie d’un peu plus de 5 % de la population chypriote.

Autres outils

 

Grâce aux fonds européens, une région d’Europe ne disposant d’aucun système moderne d’assainissement pourra enfin être reliée à un réseau d’évacuation des eaux usées de dernière génération. Tant que ce projet de réseau d’assainissement pour la région de Kokkinochoria ne sera pas terminé, les habitants de cette partie de l’île continueront d’assumer la construction, l’entretien et le bon usage de leur fosse septique ou puits perdu.

Le projet porte sur la construction d’un nouveau système centralisé de collecte et d’évacuation des eaux usées de la zone de Kokkinochoria. Onze stations de pompage des eaux usées seront aménagées tandis que de nouvelles conduites raccorderont chaque foyer au tout-à-l’égout.

Il est prévu de créer 432 emplois pendant la phase exécution du projet et 13 postes à long terme dès son achèvement.

Les meilleurs équipements pour une région riche en ressources


«Kokkinochoria» est le nom chypriote qui désigne un ensemble de villages situés dans le sud-est de l’île, à l’écart des principales stations balnéaires. Ce terme signifie «villages de terre rouge», en référence à la couleur de la terre qui caractérise la région et sur laquelle est cultivé le produit phare de la région: une délicieuse pomme de terre appelée «kolocase». Dans la région de Kokkinochoria, on rencontre encore régulièrement des producteurs locaux de cette variété de tubercule.


Mais le maintien de la culture de cette célèbre denrée n’est pas la seule raison pour laquelle la région avait résolument besoin d’être raccordée à un système d’égout moderne et de disposer d’une eau d’excellente qualité. Les villages de terre rouge constituent un site touristique dont la beauté et la richesse rivalisent avec les plages de l’île. Les visiteurs auront également l’occasion d’admirer les nombreuses églises byzantines que compte la région ou encore, quelque peu à l’écart, des églises datant du XIIIe au XVIe siècle ornées de fresques d’époque ou d’un dôme remarquable. Outre les édifices à caractère religieux, les touristes pourront aussi visiter les musées du folklore local ou observer les pêcheurs occupés à tisser leurs filets. Enfin, la région ravira sans aucun doute les amateurs de balades à vélo et les observateurs d’oiseaux.

Bonnes pratiques écologiques

Le projet de construction du réseau d’assainissement est réalisé dans le respect le plus strict des normes environnementales européennes telles que la directive concernant l’évaluation des incidences sur l’environnement, qui veille à ce que l’exécution des travaux ne porte pas atteinte à l’environnement. Avant d’approuver définitivement le financement, la DG Environnement de la Commission européenne a attendu de recevoir de la part des autorités chypriotes toutes les garanties attestant de l’application des normes environnementales.

Coût total et financement de l’UE

Le projet «Sewerage System of Kokkinochoria Complex» présente un coût total éligible de 95 000 000 EUR. La contribution du Fonds de cohésion s’élève à 64 866 475 EUR pour la période de programmation 2007-2013. À cela, s’ajoute le montant de 19 748 813 EUR engagé par les autorités nationales. Le projet est financé au titre de la priorité «Infrastructures de base dans les domaines de l’environnement et de l’énergie» du programme opérationnel «Infrastructures et environnement».

Date de rédaction

18/02/2013