Une ligne ferroviaire de pointe accroît la rapidité des trajets

Le transport ferroviaire à grande vitesse devient une réalité dans le Sud-Est de la Bulgarie à la suite des améliorations infrastructurelles apportées le long d'un tronçon de quelque 100 km entre les villes de Parvomai et Svilengrad. Ces améliorations s'inscrivent dans un projet ferroviaire de grande envergure destiné à accroître les capacités et à réduire considérablement la durée des trajets pour les passagers et le fret entre la ville de Plovdiv et la frontière grecque.

Autres outils

 

Étendus sur deux ans, les travaux ont créé directement de l'emploi pour plus de 1 400 personnes. Ils contribuent également au développement de certaines lignes ferroviaires prioritaires sur le réseau transeuropéen de transport, baptisé TEN-T.

Modernisation en deux phases

Le projet s'est déroulé à Yuzhen tsentralen, une région qui accueille plus de 1,5 million de personnes. Il fait suite à la première phase des travaux de réhabilitation ferroviaires de la ligne Plovdiv – Svilengrad, accomplie avec le soutien du Fonds de cohésion 2000-2006 (l'ancien instrument structurel de pré-adhésion (ISPA)).

Partiellement financé par l'Union européenne, le nouveau projet a mis l'accent sur un tronçon qui couvre presque trois quarts de la ligne ferroviaire de 150 km entre Plovdiv, la deuxième plus grande ville de Bulgarie, et la frontière avec la Grèce. Les principaux objectifs résidaient dans l'accélération des trajets et l'augmentation des capacités de la ligne.

Les travaux portaient notamment sur la mise à niveau, la modernisation et l'électrification du tronçon entre Parvomai, qui se situe à quelque 45 km à l'Est de Plovdiv, et la petite ville de Svilengrad, y compris une liaison avec la frontière grecque. Cette démarche participe d'une stratégie générale de la Bulgarie visant à rénover et moderniser la ligne ferroviaire complète de la frontière du pays avec la Serbie aux frontières avec la Turquie et la Grèce à Svilengrad.

La durée des trajets considérablement réduite

Au total, 96,5 km de lignes ont été reconstruits, certaines voies ayant été doublées. Une ligne aérienne a été installée sur 100 km de voies, sept gares ont reçu une nouvelle signalisation et chaque gare possède désormais un système d'information des passagers.

Le projet étant maintenant achevé, les trains de passagers classiques devraient rouler jusqu'à 160 km/h, contre 200 km/h pour les trains pendulaires. Les trains de fret peuvent maintenant atteindre des vitesses de 120 km/h. Par conséquent, les trajets entre Plovdiv et Svilengrad seront respectivement réduits de 47 et 33 minutes pour les trains de passagers et les trains de fret, ce qui se traduit par une augmentation de 70 % et 10 % du trafic.

Une meilleure sécurité ferroviaire est également assurée. Au-delà de la supervision de l'installation du système européen de gestion du trafic ferroviaire (ERTMS) pour permettre une signalisation compatible avec les lignes à grande vitesse à travers l'Europe et d'un nouveau système de communication mobile, le projet a éliminé 20 passages à niveau.

La ligne modernisée profitera immédiatement aux navetteurs régionaux, ainsi qu'au transport longue distance et international de passagers et de fret à long terme. Le projet vise également à dynamiser l'économie régionale, notamment des villes telles que Haskovo, Dimitrovgrad, Svilengrad et Harmanly et leur base industrielle.

Coût total et participation UE

Le projet «Électrification de la ligne ferroviaire Plovdiv – Svilengrad et modernisation des corridors IV et IX, Phase 2: Parvomai - Svilengrad en Bulgarie» dispose d’un budget éligible total de 207 437 000 EUR. La contribution du Fonds de cohésion s’élève à 142 966 000 EUR pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

01/01/2007