À Sofia, la troisième phase d’extension du métro est sur les rails

Le réseau de transport métropolitain de Sofia va subir une nouvelle grande modernisation visant à assurer une meilleure desserte des principaux quartiers et pôles d’attraction de la capitale.

Autres outils

 

À l’issue de cette troisième phase des travaux, l’aéroport international de Sofia et le parc d’activités de la capitale bulgare seront plus aisément accessibles depuis le quartier des affaires, les gares ferroviaire et routière ainsi que les grands axes routiers d’entrée de la ville. Grâce à cette extension, le métro deviendra plus accessible à 190 000 habitants supplémentaires. En réalité, tous les habitants de Sofia pourront jouir des avantages apportés par les nouvelles lignes, grâce aux réductions de la durée des trajets et des émissions de CO2.

De meilleures connexions

La mise en œuvre du projet devrait générer près de 900 emplois et la société de transport du métro devrait engager quelque 325 collaborateurs permanents qui seront chargés de veiller au bon fonctionnement du réseau élargi.

Le prolongement de deux tronçons de la ligne 1

Pour le premier tronçon de la troisième phase de ce chantier d’envergure, il est prévu de prolonger la ligne de métro 1 sur une distance de 7,1 km entre le boulevard Tsarigradsko et l’aéroport international de Sofia, en y ajoutant 6 stations de métro. Le deuxième tronçon verra la construction de 4 stations de métro sur une distance de 3,6 km entre Mladost I RD et l’un des principaux centres d’affaires du sud-est de l’Europe, le parc d’activités de Sofia situé dans Mladost 4. Une fois le troisième volet du chantier achevé, la ligne 1 devrait comprendre au total 22 stations sur un parcours de 28 km.

À la bonne heure

Fait intéressant, les premiers coups de pelle du métro de Sofia n’ont été donnés qu’à la fin des années 1990. Jusque-là, les autorités n’avaient en effet jamais estimé que la mise en service d’un réseau métropolitain constituait un besoin urgent. De plus, elles manquaient de fonds. Elles étaient également confrontées à un obstacle majeur, à savoir la profondeur à laquelle les tranchées devraient être creusées. Sofia étant l’une des plus anciennes villes d’Europe, les travaux ont subi des retards liés à la richesse archéologique du sous-sol du centre historique. D’ailleurs, la gare de Serdika renferme un grand nombre de riches témoignages architecturaux du passé thrace et romain de la ville.

Les trois phases du projet d’extension du métro de Sofia sont techniquement et financièrement indépendantes entre elles.


Investissement total et financement de l’UE

Le projet «Extension du métro de Sofia: Phase III tronçon 1 ‘Boulevard Tsarigradsko Shose – aéroport de Sofia’ et tronçon 2 ‘Mladost 1RD – parc d’activités de Mladost 4’» dispose d’un budget total de 239 755 041 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional de l’UE s’élève à 116 087 083 EUR pour la période de programmation 2007-2013. Le projet est financé au titre de la priorité «Amélioration des équipements intermodaux pour le transport de passagers et de marchandises» du programme opérationnel «Transports».


Date de rédaction

09/08/2013