TerraSaline extrait de l’eau propre et du sel fin des eaux usées

Terrawater, une entreprise de dessalement, a mis au point une technologie respectueuse de l’environnement permettant de traiter les eaux usées et salines pour en extraire de l’eau distillée et du sel d’excellente qualité.

Autres outils

 
TerraCrystalizer, List, Allemagne. Dans le fond, le sel de mer extrait par évaporation naturelle. TerraCrystalizer, List, Allemagne. Dans le fond, le sel de mer extrait par évaporation naturelle.

" Notre système de production de sel de mer installé à Sylt témoigne des performances impressionnantes de notre technologie TerraSaline tout au long des processus de traitement, depuis la concentration jusqu’à l’extraction des matières solides. Notre prochain objectif est de faire valoir cette technologie de concentration des eaux dans d’autres secteurs industriels. "

Nicolas Heyn, Cofondateur et directeur de Terrawater

L’appareil TerraSaline, conçu à partir du procédé de dessalement de base de Terrawater, utilise l’évaporation naturelle pour parvenir à l’objectif «zéro rejet liquide» qui exige de recycler toutes les eaux usées sans laisser de liquide résiduel.

Le projet a permis d’accroître de 70 % l’efficacité de cette technologie, qui fonctionne même avec des eaux très concentrées en sel. Par conséquent, les exigences concernant la composition des eaux usées sont moins strictes, la quantité d’eau rejetée est moindre et l’on peut produire plus d’eau propre, aux bénéfices du secteur industriel, mais aussi de l’environnement puisque ce procédé réduit les volumes d’eau rejetée et les besoins d’eau fraîche.

Une technologie qui n’émet pas de carbone et sans produits chimiques

Les unités TerraSaline associent différentes phases du processus de distillation, facilitant son utilisation. TerraSaline fonctionne selon le principe de l’évaporation naturelle. Les eaux usées sont chauffées à partir de la chaleur résiduelle des processus industriels. La vapeur d’eau est refroidie et récupérée sous forme d’eau potable. La saumure passe alors par un cristalliseur qui extrait les sels. La saumure restante est mélangée avec les eaux usées à traiter et retourne dans le processus de dessalement jusqu’à ce que l’objectif «zéro rejet liquide» soit atteint. Aucun produit chimique n’est nécessaire au cours du processus, qui s’avère par conséquent durable et respectueux de l’environnement.

Futurs projets

En tant que premier investissement, l’appareil TerraSaline est déjà utilisé comme «unité de production de sel de mer allemand» sur l’île de Sylt, où il produit jusqu’à 70 kg de sel de mer extra fin et 3 m3 d’eau distillée par jour. Plusieurs grands projets industriels qui pourraient utiliser TerraSaline sont en cours de négociations. Ces projets envisagent d’extraire de l’eau propre des lixiviats des décharges, de nettoyer les eaux polluées qui émanent des puits de forage pétrolier et de concentrer le digestat produit par les centrales électriques à biomasse en vue d’utiliser ces déchets concentrés comme engrais. En réponse à cette demande, Terrawater cherche à améliorer la technologie TerraSaline de façon à ce qu’un module puisse traiter jusqu’à 50 m3 d’eaux usées par jour.

À moyen terme, le projet devrait permettre à l’entreprise de créer au moins 10 emplois en ingénierie, gestion de projet et production. D’autres postes seront créés chez les partenaires de production de Terrawater, pour la plupart basés dans le Schleswig-Holstein.


Investissement total et financement de l'UE

Le projet «TerraSaline» a fait l’objet d’un investissement total de 352 412 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional (FEDER) s’élève à 176 206 EUR au titre du programme opérationnel «Schleswig-Holstein» pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

01/10/2014

Vidéos