Un nouveau centre d’études scientifiques dynamise la recherche sur les thérapies régénératrices

L’ouverture en 2011 d’un nouveau bâtiment pour le Centre de recherche sur les thérapies régénératrices de Dresde a permis aux équipes scientifiques actives dans le domaine des sciences biomédicales de travailler main dans la main et sous un même toit, améliorant ainsi les possibilités de coopération entre scientifiques.

Autres outils

 
L’objectif principal du nouveau centre est d’étudier le potentiel d’autoguérison du corps humain et de mettre au point de nouvelles thérapies régénératrices L’objectif principal du nouveau centre est d’étudier le potentiel d’autoguérison du corps humain et de mettre au point de nouvelles thérapies régénératrices

Intégré à la Technische Universität Dresden, le Centre de recherche sur les thérapies régénératrices de Dresde (CRTD) a été fondé en 2006. Il a été qualifié par la Fondation allemande pour la recherche (DFG) de foyer d’excellence en matière de recherche. Son objectif principal est d’étudier le potentiel d’autoguérison du corps humain et de mettre au point de nouvelles thérapies régénératrices. Il utilise, dans le cadre de ses travaux, des modèles animaux afin de créer des thérapies pour des maladies aujourd’hui encore incurables. Les recherches menées dans le Centre portent surtout sur l’hématologie, l’immunologie, le diabète, les maladies neurodégénératives, la substitution osseuse et, dans une certaine mesure, sur les maladies cardiovasculaires.

Promouvoir la Saxe en tant que pôle de recherche biomédicale

Le directeur du CRTD, le professeur Michael Brand, a déclaré que le nouveau bâtiment était un nouvel élément bienvenu pour la communauté internationale des chercheurs de Dresde, très active, connue sous le nom de Biopolis. «Aujourd’hui, pour la première fois, les quinze groupes de chercheurs du CRTD peuvent mener leurs recherches et enseigner au plus haut niveau, sous un seul toit et au sein de leur propre organisation», se réjouit le professeur. De plus, le nouveau centre de recherches facilite la coopération interdisciplinaire. Un autre objectif du projet était de promouvoir la réputation de la Saxe en tant que pôle de recherche biomédicale.

Le CRTD emploie actuellement plus de 270 personnes, dont 180 scientifiques. Il fait partie d’un réseau de recherche interdisciplinaire de plus de 80 laboratoires répartis dans sept institutions différentes de Dresde. Dix-huit partenaires commerciaux soutiennent le réseau, ce qui permet le transfert rapide de chaque résultat de recherche en applications cliniques.

«Les meilleurs chercheurs ont besoin des meilleures conditions de recherche. Ils devraient désormais les avoir. Ce nouvel atout augmentera l’attractivité de notre site de biotechnologie», a affirmé Stanislaw Tillich, ministre-président de la région allemande de la Saxe, lors de la cérémonie d’inauguration. «À l’avenir, ce sont les progrès dans le domaine de la santé qui devraient améliorer le plus nos conditions de vie. La biomédecine a évolué, devenant l’une des disciplines en vue de la recherche et de l’économie.»


Coût total et financement de l’UE


Le projet «New construction for the Research Centre for Regenerative Therapies – Excellence Cluster (CRTD)» a bénéficié d’une contribution de 7 500 000 EUR de la part du Fonds européen de développement régional pour la période de programmation 2007-2013. Le nouveau bâtiment du centre disposait d’un budget total de 48 600 000 EUR. La contribution nationale s’élevait à 41 000 000 EUR, dont 26 000 000 EUR provenaient du Land de Saxe et de la Technische Universität Dresden et 15 000 000 EUR provenaient du gouvernement fédéral. Le projet est financé au titre de la priorité «renforcement de l’innovation, de la science et de la recherche» du programme opérationnel pour la Saxe 2007-2013.


Date de rédaction

05/03/2013