Q-AGEING: offrir des meilleures conditions de vie aux plus de 60 ans

Un projet transnational européen a ouvert la voie à l’amélioration des services publics et du cadre de vie urbain destinés aux personnes âgées pour leur offrir une meilleure qualité de vie.

Autres outils

 
Animation utilisée dans la boîte à outils présentant une femme âgée responsabilisée. Animation utilisée dans la boîte à outils présentant une femme âgée responsabilisée.

" La plupart des villes européennes peuvent contribuer de façon importante à la mise en œuvre du concept de vieillissement actif et leurs idées peuvent fournir une source d’inspiration commune. C’est pourquoi nous travaillons ensemble pour promouvoir le vieillissement actif. "

Tamás Hoffmann, maire de Újbuda (XI. district de Budapest, Hongrie)

Le projet Q-AGEING financé par le FEDER réunit des partenaires d’Allemagne, de Hongrie, d’Italie, de Pologne et de Slovénie. Ensemble, ils ont démontré que les personnes âgées pouvaient apporter des bénéfices considérables à la société grâce à un ensemble de projets pilotes testés dans chaque pays.

Le projet a commencé par une analyse du cadre de vie quotidien, de la santé, de la mobilité et de la situation d’emploi des personnes âgées. Sur la base des résultats de cette recherche, des plans d’action régionaux axés sur les principaux domaines ont été élaborés.

Les partenaires ont ensuite organisé plusieurs programmes pilotes, parmi lesquels ils ont sélectionné les études de cas les plus prometteuses. Ils ont également élaboré un plan de programmation destiné aux institutions ou villes souhaitant impliquer davantage les personnes âgées au sein de la société. Des recommandations ont été formulées et diffusées aux décideurs politiques. 

Aider les personnes âgées à conserver leur indépendance

Les résultats de Q-AGEING viennent corroborer l’idée que pour mieux faire face au problème du vieillissement démographique, il faudrait veiller à ce que les personnes âgées demeurent plus longtemps sur le marché du travail et restent en bonne santé, actives et autonomes bien après leur retraite.

Les partenaires de Q-AGEING ont démontré les bénéfices réels et potentiels considérables que les personnes âgées peuvent apporter à la société grâce à un ensemble final de 18 projets pilotes testés dans plusieurs pays et régions d’Europe centrale.  Parmi ces projets figurent le service «SkypeCare» en ligne destiné aux personnes âgées en Hongrie et un centre de jour en Slovénie.

La boîte à outils de Q-AGEING constitue un élément clé du projet, dont elle rassemble les travaux réalisés.  Le projet Q-AGEING ouvre la voie au développement d’espaces publics adaptés aux besoins des personnes âgées ainsi qu’à l’amélioration de la mobilité grâce à des parcs de loisirs, des espaces de plein air et des infrastructures de transport. Cette boîte à outils est destinée à tous les États membres de l’UE.

Un centre de ressources transnational sur le vieillissement a également été mis en place dans le cadre du projet Q-AGEING et sert d’espace communautaire en ligne pour les personnes âgées.

Le projet a abouti à la création de 30 emplois temporaires.


Investissement total et financement de l’UE

Le projet «Q-Ageing: Quality ageing in an urban environment» a fait l’objet d’un investissement total de 2 218 871 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 1 768 345 EUR au titre du programme opérationnel «Europe centrale» pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

12/12/2014