Un nouveau système de greffe de graisse autologue ouvre des perspectives prometteuses pour les patients et les chirurgiens

La société human med AG, située à Schwerin, et l’Université de Rostock se sont associées dans le cadre d’un projet de recherche visant à développer un système innovant pour mettre les tissus adipeux au service de la médecine régénérative, de la dermatologie et de la chirurgie.

Autres outils

 
Des instruments récemment mis au point sont utilisés pour les greffes de graisse autologue. Des instruments récemment mis au point sont utilisés pour les greffes de graisse autologue.

" Les tissus adipeux comptent 500 fois plus de cellules souches que la moelle osseuse. Leur capacité à se renouveler et leur accessibilité sont des attraits majeurs pour la médecine régénérative. Nous devons à présent concevoir des systèmes mobiles de petites dimensions qui répondront aux exigences thérapeutiques des techniques de greffe de graisse autologue. Notre objectif est de mettre immédiatement et aisément les adipocytes au service de thérapies courantes destinées à de nouvelles applications cliniques. "

Dr. Inge Matthiesen, responsable des affaires médicales chez human med AG

Des biologistes cellulaires et des chercheurs en microfluides de l’Université de Rostock se sont associés à des experts de la liposuccion assistée par jet d’eau au sein de la société human med AG pour mettre au point un appareil médical mobile de greffe de graisse autologue. Cette technologie dernier cri offrira aux patients et aux chirurgiens toute une palette de traitements de nouvelle génération peu invasifs.

De nouveaux équipements pour de nouveaux traitements

La greffe de graisse autologue est une technique très efficace en chirurgie reconstructive pour les patients ayant subi de graves lésions. Cette technique intervient également dans le traitement des plaies qui ne cicatrisent pas chez les personnes âgées ou diabétiques et en chirurgie esthétique. Cependant, les instruments utilisés dans la liposuccion traditionnelle sont étudiés pour le prélèvement de quantités importantes de tissu adipeux et ne sont pas adaptés aux exigences de la transplantation de greffe autologue, qui nécessite de plus petites quantités de graisse, mais riches en cellules souches.

Dans le cadre de ce projet, la mise au point d'instruments adéquats passe par la conception et l’étude expérimentale de nouveaux modèles de pompes et de canules. Une simulation par ordinateur de liposuccion assistée par jet d’eau détermine les paramètres de fabrication de l’appareil, de manière à ce que son impact sur les cellules souches soit le plus faible possible. Enfin, les chercheurs en biologie cellulaire s’assurent que les tissus adipeux obtenus grâce à cette nouvelle méthode pourront être utilisés pour des greffes. La combinaison de ces différents savoir-faire, qui débouche sur une méthode efficace et financièrement avantageuse de prélèvement de tissu adipeux, stimule le progrès technologique dans le domaine des sciences médicales.


Investissement total et financement de l’UE

Le projet «Joint promotion project to develop an innovative system to obtain fatty tissue for regenerative medicine, dermatology and reconstructive surgery» a fait l’objet d’un investissement de 1 680 000 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional (FEDER) et du Fonds social européen (FSE) s’élève à 1 288 000 EUR pour la période de programmation 2007-2013, au titre de l’axe prioritaire 1 «Soutien à l’innovation, à la recherche et au développement, et à l’éducation» du programme opérationnel «Land de Mecklembourg - Poméranie occidentale», et de l’axe prioritaire B «Amélioration du capital humain» du programme opérationnel fédéral pour le Fonds social européen.


Date de rédaction

29/08/2014