Une nouvelle usine de production d’huile soutiendra l’économie dans le respect de l’environnement

Un projet portant sur la construction d’une usine de haute technologie, capable de produire des huiles végétales de grande qualité pour différents usages, dont des biocarburants, a obtenu un financement de la part du Fonds européen de développement régional (FEDER). Bio-Ölwerk Magdeburg GmbH possède déjà deux usines destinées à la production d’huiles et de biocarburants. Les investissements accordés pour l’«Usine III» permettront à l’entreprise d’augmenter sa production et de diversifier son portefeuille commercial. Ils amélioreront également la situation de l’emploi dans une région qui accuse un retard de développement.

Autres outils

 

La troisième usine de Bio-Ölwerk sur le site de Rothensee sera destinée au traitement du colza. Elle produira de l’huile végétale et du «gruau de colza», un sous-produit utilisé dans l’alimentation animale. La nouvelle unité sera capable de produire 280 000 tonnes d’huile végétale par an à partir de 560 000 tonnes de colza.

La nouvelle infrastructure permettra à l’entreprise de transformer l’huile de pression en huile végétale qui pourra être utilisée en cuisine, ou bien comme matière brute pour la production de biodiésel ou d’huile végétale carburant pure. Les restes du processus seront utilisés pour la production de tourteaux de colza, un aliment pour animaux très demandé. En ce qui concerne la production de biodiésel, l’usine rendra Bio-Ölwerk moins dépendante des fournisseurs d’huile végétale.

Le projet promet de donner un grand coup de pouce à l’économie locale. Selon les estimations, les investissements devraient non seulement créer 30 emplois permanents et quatre places de stagiaires, mais également assurer le maintien de 746 postes équivalents temps plein. De façon plus générale, l’usine encouragera la production industrielle régionale sur un site bien relié aux cours d’eau et au réseau routier allemand. L’usine permettra également de répondre à une demande croissante en carburants produits à partir de ressources renouvelables et contribuera indirectement à la réduction des émissions de carbone en Allemagne.

Une intervention du FEDER a été jugée nécessaire car le projet n’a pas pu bénéficier d’un financement national ou privé suffisant.

Une installation moderne et efficace

Pour achever l’Usine III, les travaux suivants sont prévus:

  • la construction de six silos à grains d’une capacité de 5 600 m³ chacun;
  • la construction de trois silos à gruau d’une capacité de 4 600 m³ chacun;
  • la construction d’une trémie à trois couloirs pour la réception des graines et le chargement du gruau;
  • la construction d’une salle de production pour accueillir les installations de l’usine de prépressage, de démucilagination à l’eau, de décolorisation et de désodorisation, ainsi que les ateliers intégrés et le dépôt des pièces de rechange; et
  • la construction d’une salle de production pour le processus d’extraction qu’assurent quatre réservoirs de solvant et une tour de refroidissement.

De plus, des systèmes de filtrage et de purification seront installés pour traiter les gaz résiduaires. Une salle sera construite pour entreposer les graines. Une salle de contrôle, un bureau et un poste d’affinage complèteront les installations de traitement.

La nouvelle usine peut se procurer la majorité du colza nécessaire à son fonctionnement dans la Börde, une région agricole à proximité de Magdebourg. Des accords préalables portant sur l’approvisionnement en matières premières ont déjà été conclus avec les grossistes et les agriculteurs.


Coût total et financement de l’UE

Le projet «Bio-Ölwerk Magdeburg GmbH» dispose d’un budget éligible total de 9 410 600 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 7 015 569 EUR pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

23/01/2013