Nouveau bâtiment consacré aux technologies énergétiques: une aubaine pour les enseignants, les étudiants et les chercheurs

Le bâtiment de recherche situé sur le campus de l’Université technique de Dresde compte plus de 40 installations dédiées à la recherche et à l’étude des technologies énergétiques.

Autres outils

 
Le nouveau Centre pour les technologies énergétiques offre aux scientifiques et aux ingénieurs un équipement à la pointe de la technologie pour mener leurs recherches sur la combustion des carburants conventionnels et de substitution Le nouveau Centre pour les technologies énergétiques offre aux scientifiques et aux ingénieurs un équipement à la pointe de la technologie pour mener leurs recherches sur la combustion des carburants conventionnels et de substitution

Inauguré en 2011 après quatre ans de travaux de construction, le nouveau Centre pour les technologies énergétiques de Dresde (ZET) offre aux scientifiques et aux ingénieurs un équipement à la pointe de la technologie pour mener leurs recherches sur la combustion des carburants conventionnels et de substitution.

Ce projet de 16,1 millions d’euros a permis la construction du nouveau centre de recherche sur le site d’une ancienne centrale thermique, construite il y a plus de 100 ans. En souvenir de l’histoire du site, la cheminée de l’ancienne centrale, haute d’une quarantaine de mètres, a été intégrée au nouveau bâtiment.

Un vaste domaine de recherche dans les technologies énergétiques

L’objectif de ce nouveau centre, construit entièrement en béton armé, est de favoriser la recherche scientifique dans le domaine des installations électriques, de chauffage et de refroidissement et d’étudier les différentes manières d’alimenter ces installations. La pierre angulaire technique du nouveau centre est une centrale expérimentale équipée d’une turbine à gaz de 600 kilowatts.

Les scientifiques et étudiants de six facultés et disciplines universitaires travaillent dans le nouveau centre depuis son ouverture en juillet 2011. Au-delà des équipements de recherche sur la combustion de carburants conventionnels ou de substitution comme la biomasse, le centre est doté d’installations de recherche sur l’énergie solaire, nucléaire et photovoltaïque. Le centre compte aussi une centrale électrique expérimentale équipée d’une turbine à injection de vapeur. D’autres installations permettront de mener des recherches dans le domaine des carburants, des technologies et machineries de production d’énergie, de la conversion de l’énergie thermochimique à faibles émissions, de la bioénergie, de la production combinée de chaleur et d’électricité, des technologies de stockage et des technologies énergétiques décentralisées.

«Le ZET nous offre une nouvelle occasion de confronter les fondements théoriques et les aspects pratiques au cours du cursus universitaire», explique le professeur et docteur Uwe Gampe, directeur du centre. «Cependant, pour que des étudiants s’y intéressent, il faut générer un enthousiasme pour les technologies énergétiques. Le ZET y contribue.»

Lors de son discours d’inauguration du ZET en juillet 2011, la ministre des sciences de Saxe, le professeur et docteur Sabine von Schorlemer, s’est exprimée en ces termes: «L’étude des procédures innovantes dans le domaine des installations électriques, de chauffage et de refroidissement jette les base de la recherche sur les technologies du futur. Il nous tient à cœur de renforcer encore l’excellence de l’Université technique de Dresde sur ce site également.»

Coût total et financement de l’UE


Le projet «Neubau Zentrum für Energietechnik (ZET)» disposait d’un budget éligible total de 16 100 000 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 12 100 000 EUR pour la période de programmation 2007-2013. La contribution nationale s’élève à 4 000 000 EUR. Le projet est financé au titre de la priorité «renforcement de l’innovation, de la science et de la recherche» du programme opérationnel pour la Saxe 2007-2013.

Date de rédaction

05/03/2013