Le Centre aérospatial allemand s’agrandit avec la construction d’un nouveau centre de données

Les données recueillies au nouveau Centre aérospatial allemand seront utiles dans le cadre des projets satellitaires, actuels et futurs. 

Autres outils

 

" Le Centre aérospatial allemand joue un rôle clé au sein de la communauté spatiale internationale. C’est le principal organisme national de recherche et de développement pour les technologies spatiales. Grâce à ce nouveau centre de données, le DLR possède les capacités nécessaires pour développer et mettre en œuvre des applications spatiales en temps quasi réel pour les programmes européens COPERNICUS et Galileo. "

Le Centre aérospatial allemand, qui est le centre compétent au niveau national en matière spatiale, est présent à Neustrelitz depuis 1992. Ce centre de recherche de premier plan du Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale prend part à différents projets spatiaux nationaux et internationaux, en particulier dans le domaine de l’observation de la Terre et de la navigation par satellite. Il participe aux programmes européens COPERNICUS et Galileo GNSS, ainsi qu’à des systèmes de communication et de contrôle du trafic aéronautiques. 

Afin de se maintenir à niveau dans un secteur spatial de plus en plus compétitif, le Centre aérospatial a ouvert en 2013 un centre de données dans le cadre du projet «German Aerospace Centre (DLR): expansion in Neustrelitz», qui a notamment financé la construction d’un nouveau bâtiment à la pointe du progrès. Les organisations européennes et nationales sont demandeuses de produits de données spatiales utilisables à des fins environnementales, de sécurité et de surveillance à l’échelle planétaire en temps quasi réel, ce qui nécessite une infrastructure extrêmement puissante, et notamment des systèmes d’antennes et des capacités de centre de données. Le nouveau centre de données héberge la principale salle de contrôle de la station terrestre de Neustrelitz, et permet l’acquisition, le traitement et la diffusion de données en temps réel pour des missions satellitaires actuelles et futures.  

Nouvelles technologies

L’infrastructure du nouveau centre de données est dotée de technologies modernes, par exemple de capacités de salles blanches pour réaliser des essais de compatibilité des radiofréquences entre le transmetteur de l’engin spatial et les stations de réception, qui doivent être réalisés plusieurs années avant le lancement du satellite. 

Le programme européen d’observation de la Terre, COPERNICUS, utilise un segment sol de charge utile pour acheminer les produits de données depuis les satellites Sentinel jusqu’aux consommateurs européens. Des produits d’information seront également transmis aux organisations européennes par les infrastructures nationales. Dans le cadre de la sécurité maritime, le nouveau centre de données du Centre aérospatial allemand fournit des produits d’information à l’Agence européenne pour la sécurité maritime. 

L’initiative verte

Afin de s’aligner sur la «Green Initiative» (Initiative verte) de l’UE, le bâtiment a été doté d’une infrastructure écologique. Ainsi, l’électricité utilisée pour les serveurs est fournie au moyen de technologies vertes, et la chaleur excédentaire produite par les serveurs et les autres équipements solaires est utilisée pour refroidir le matériel informatique. 

Investissement total et financement de l’UE

Le projet «German Aerospace Centre (DLR): expansion in Neustrelitz» a fait l’objet d’un investissement total de 9 700 000 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 3 440 000 EUR au titre du programme opérationnel «Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale» pour la période de programmation 2007-2013. 

Date de rédaction

11/12/2015