EVEIL-3D: apprendre des langues étrangères à l’aide de jeux virtuels en immersion

Un projet pilote dans la région du Rhin supérieur se base sur la technologie 3D et les TIC pour créer des «jeux sérieux», qui rendent l’apprentissage d’une langue étrangère plus ludique et efficace.

Autres outils

 
EVEIL-3D se sert d’un univers virtuel en immersion pour rendre l’apprentissage des langues plus ludique et efficace. © Karlsruher Institut für Technologie et Fondation de l’Œuvre Notre Dame. EVEIL-3D se sert d’un univers virtuel en immersion pour rendre l’apprentissage des langues plus ludique et efficace. © Karlsruher Institut für Technologie et Fondation de l’Œuvre Notre Dame.

Le principal objectif du projet consiste à créer un jeu virtuel destiné aux étudiants en langues. S’inspirant des résultats de différentes recherches dans les domaines de l’apprentissage linguistique et de la neurophysiologie, selon lesquels un échange continu entre deux personnes est la manière la plus efficace d’apprendre une langue, ce jeu crée des situations de communication contextuelle avec un ressenti extrêmement réaliste. Par conséquent, les étudiants en langues bénéficieront d’une nouvelle méthode d’apprentissage à l’école. Dans le même temps, le projet vise à sensibiliser les enseignants à la technologie virtuelle afin de leur permettre de l’intégrer dans leurs cours en tant que nouvelle méthode d’enseignement.

Apprendre une langue en explorant la cathédrale de Strasbourg

Le principal résultat du projet est le développement d’un «jeu sérieux». Les étudiants peuvent explorer les 400 ans de l’histoire de la construction de la cathédrale de Strasbourg. Le jeu utilise de la musique et des sons pour créer une impression d’immersion réaliste et les utilisateurs peuvent se déplacer, discuter et interagir en toute liberté dans cet univers virtuel grâce à un système ultramoderne de saisie d’images animées et de reconnaissance vocale.

En plus du jeu, la leçon peut inclure des recherches sur la cathédrale de Strasbourg. Les étudiants peuvent ensuite visiter et découvrir la cathédrale, ce qui ajoute une touche de «réalisme» à l’expérience virtuelle.

Développer une nouvelle méthode d’apprentissage linguistique

Le projet est organisé en quatre étapes. La première partie comprenait l’adaptation des technologies nécessaires et le développement de scénarios pédagogiques pour le jeu virtuel. Lors de la seconde étape, des chercheurs ont présenté le jeu à des classes pilote et ont étudié son impact sur l’apprentissage ainsi que les réactions des élèves face à la technologie.

Afin de garantir un bénéfice durable, la troisième partie du projet consistait à identifier les besoins en termes d’infrastructures et d’équipements pour les écoles souhaitant utiliser l’environnement d’apprentissage en 3D. Enfin, la coopération scientifique entre des chercheurs en technologie, en linguistique et en éducation constituait le quatrième angle de travail. La présentation des résultats du projet lors de conférences de spécialistes ainsi que l’organisation d’un colloque sur le projet garantiront la continuité du développement et de la recherche sur ce nouvel aspect de l’apprentissage linguistique à l’école.

Le projet a créé trois emplois pendant sa phase de mise en œuvre.

«Les langues deviennent enfin tangibles – grâce à la reconnaissance vocale, la saisie d’images animées et la manipulation d’objets, ce jeu va au-delà des conversations habituelles dans les classes d’école. Avec EVEIL-3D, nous nous rapprochons de l’apprentissage global, qui comprend des environnements scolaires, extrascolaires et virtuels.»

Gérald Schlemminger, coordinateur scientifique

Investissement total et financement de l’UE

Le projet «EVEIL-3D» a fait l’objet d’un investissement total de 1 618 016 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional (FEDER) s’élève à 809 008 EUR au titre du programme opérationnel «INTERREG IV Rhin supérieur» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

22/05/2014