Des algues pour fabriquer des matériaux d'isolation ignifuges et écologiques

En mettant les fibres naturellement résistantes au feu contenues dans la posidonie de Méditerranée (ou «herbe de Neptune», pour les Anglo-Saxons) au profit des techniques d'isolation, le projet Posidonia-Dämmstoffe entend mettre l'accent sur la protection de la nature. L'objectif fixé dans le cadre de ce projet consistait à transformer les fibres contenues dans la posidonie de Méditerranée en un matériau isolant destiné aux secteurs de la construction et de l'automobile. Pour y parvenir, les responsables du projet ont mis au point les techniques et procédures d'élaboration et d'expérimentation appropriées.

Autres outils

 
les plantes marines sont utilisées comme des matériaux isolants dans le cadre du projet NeptuTherm © Neptutherm e.K. les plantes marines sont utilisées comme des matériaux isolants dans le cadre du projet NeptuTherm © Neptutherm e.K.

Les filaments de la posidonie de Méditerranée flétrie forment de petites boules sur les fonds marins, qui sont transportées par les vagues et le vent sur les  plages de la Méditerranée. Ces petites boules ont été ramassées et rapportées en Allemagne pour être confiées aux responsables du projet qui ont tout d'abord examiné les méthodes les plus efficaces pour éliminer le sable des fibres et séparer celles-ci par une technique de coupe.

Par la suite, ils ont développé des procédés de fabrication de matériaux d'isolation peu énergivores et sobres en ressources. Sur la base des technologies existantes, il leur a également fallu élaborer une méthode d'insertion du matériau dans les espaces devant être isolés. Enfin, les partenaires ont défini une stratégie de vente et de lancement commercial du produit qui est maintenant disponible sur le marché sous la marque déposée «NeptuTherm».

Une faible empreinte écologique

L'analyse du cycle de vie réalisée dans le cadre du projet montre que lorsque les fibres de posidonie sont utilisées comme isolant, leur impact environnemental est très faible. Aujourd'hui, bon nombre de matériaux isolants sont des produits dérivés du pétrole brut, alors qu'il existe en Europe un potentiel de marché croissant pour les ressources renouvelables. L'utilisation des fibres de posidonie représente une solution alternative aux produits dérivés du pétrole et garantit en même temps une isolation peu énergivore des bâtiments.

Au vu de leur intérêt écologique, il est fort à parier que ces fibres naturelles rencontreront un succès grandissant dans les années à venir. Si on les compare à d'autres fibres naturelles, les amas d'algues ont un atout indéniable, car ils ne sont pas produits à partir de procédés agricoles ou sylvicoles et n'entreront donc pas en concurrence avec l'industrie agroalimentaire pour l'exploitation des terres disponibles. De plus, les matériaux produits à partir de la posidonie de Méditerranée conviennent aussi bien pour l'isolation thermique qu'acoustique, sont résistants au feu et aux moisissures et ne nécessitent, par conséquent, aucun traitement chimique.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Posidonia-Dämmstoffe» a fait l'objet d'un investissement total de 759 000 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à 299 000 EUR au titre du programme opérationnel «Bade-Wurtemberg» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

01/02/2016