Le dépistage néonatal transfrontalier sauve la vie de bébés dans la région de Poméranie

Un projet de coopération entre des cliniques allemandes et polonaises a permis de progresser des deux côtés de la frontière dans le domaine du dépistage des maladies métaboliques chez les nouveau-nés, un bienfait potentiel pour la santé de milliers d'enfants chaque année.

Autres outils

 
Le Dr. Cornelia Müller (chef de projet, à gauche) et le Dr. Theresa Winter (coordinatrice de projet, à droite). Les cartes d'échantillons de sang séché de tous les nouveau-nés de Mecklenburg-Vorpommern et de Greifswald sont analysées dans le laboratoire de dépistage néonatal de Greifswald. Grâce au projet, un dépistage de la fibrose kystique est réalisé sur plus de 19 000 nouveau-nés allemands et 30 000 nouveau-nés polonais chaque année. © Cornelia Müller et Theresa Winter Le Dr. Cornelia Müller (chef de projet, à gauche) et le Dr. Theresa Winter (coordinatrice de projet, à droite). Les cartes d'échantillons de sang séché de tous les nouveau-nés de Mecklenburg-Vorpommern et de Greifswald sont analysées dans le laboratoire de dépistage néonatal de Greifswald. Grâce au projet, un dépistage de la fibrose kystique est réalisé sur plus de 19 000 nouveau-nés allemands et 30 000 nouveau-nés polonais chaque année. © Cornelia Müller et Theresa Winter

" Nous sommes plus que satisfaits de la réussite de notre projet de dépistage néonatal transfrontalier, qui a permis de dépister des maladies chez de nombreux enfants. La détection, le diagnostic et l'intervention précoces peuvent permettre d'éviter un décès ou une invalidité et aider les enfants à exprimer leur plein potentiel. "

Dr. Theresa Winter

Les maladies congénitales métaboliques et hormonales peuvent entraîner des déficiences graves et même la mort des enfants touchés s'ils ne sont pas diagnostiqués à temps. Par conséquent, le dépistage de ces maladies, qui se fait dès leur troisième jour de vie, est l'un des examens médicaux les plus importants pour les nouveau-nés. Le projet de dépistage néonatal transfrontalier a considérablement amélioré l'offre de dépistage dans le land de Mecklembourg-Poméranie occidentale et dans la voïvodie de Poméranie occidentale (Zachodniopomorskie).

Échange de savoir-faire et extension de l'offre de dépistage

Des cliniques des deux côtés de la frontière peuvent désormais diagnostiquer plus de maladies qu'auparavant. Avant le début de ce projet, le centre de dépistage de Szczecin, en Pologne, ne recherchait que trois maladies métaboliques. Aujourd'hui, leurs échantillons sont en partie analysés à Greifswald. En outre, en raison de l'achat des équipements médicaux nécessaires et d'un échange de savoir-faire, le laboratoire de dépistage de Szczecin peut maintenant dépister un plus grand nombre de maladies. Au total, Szczecin peut maintenant en dépister 14.

En même temps, l'École de médecine de Greifswald a bénéficié des connaissances polonaises en matière de dépistage de la fibrose kystique, l'une des erreurs innées les plus fréquentes du métabolisme qui nécessite un traitement précoce si l'on veut améliorer la qualité et l'espérance de vie. Grâce au projet transfrontalier, le Mecklembourg-Poméranie occidentale est devenue la première région allemande à offrir gratuitement un dépistage de la fibrose kystique, généralement exclu du dépistage néonatal en Allemagne.

Jusqu'à présent, plus de 30 000 nouveau-nés ont été examinés en Pologne, ce qui a permis de détecter de façon précoce 25 cas de maladies congénitales métaboliques ou hormonales. En Allemagne, trois nouveau-nés souffrant de fibrose kystique ont été diagnostiqués à la suite de 19 000 dépistages.

Des partenariats pour une vie plus saine

Le projet comprenait un certain nombre d'événements à l'intention des médecins et des parents. Des rencontres transfrontalières de familles concernées, facilitées par des interprètes, ont permis des échanges d'expériences, une plus grande compréhension, ainsi que des encouragements. Les parents ont également reçu des conseils et une expertise médicale de la part des médecins, des nutritionnistes et des psychologues présents.

Des projets de suivi sont prévus pour assurer la continuité de ce service médical pour les nouveau-nés.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Model region POMERANIA for a cross-border newborn screening» a fait l'objet d'un investissement total de 2 487 112 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional (FEDER) s’élève à 2 114 053 EUR au titre du programme opérationnel «Pologne (Zachodniopomorskie) -Allemagne (Mecklenburg-Vorpommern et Brandebourg)» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

22/05/2015