Combattre les infections associées aux soins de santé le long de la frontière entre l'Allemagne et les Pays-Bas

EurSafety Health-net, un projet transfrontalier entre l'Allemagne et les Pays-Bas, s'est avéré décisif pour prévenir les infections associées aux soins de santé (IASS) qui, avec le SARM, constituent une menace de maladies infectieuses importante dans l'ensemble de l'Union européenne.

Autres outils

 
Remise du certificat de qualité et transparence EurSafety à 49 hôpitaux de soins actifs de la Région Ems-Dollart; Oldenburg, août 2013. Remise du certificat de qualité et transparence EurSafety à 49 hôpitaux de soins actifs de la Région Ems-Dollart; Oldenburg, août 2013.

Le taux de résistance aux antimicrobiens tend à différer très sensiblement d'un pays européen à l'autre, témoignant de politiques différentes en matière de prévention des infections. C'est pourquoi des barrières aux soins de santé transfrontaliers ont été érigées. Ce fut certainement le cas en Allemagne, où des études montrent que les infections aux MRSA étaient jusqu'à 32 fois plus élevées qu'aux Pays-Bas. 

Une baisse de près de 50 % des taux d'infections

Les initiatives transfrontalières dans le cadre d'EurSafety Health-net ont permis de réduire ce chiffre considérablement, et les professionnels de la santé déclarent à présent que les mesures de prévention mesurables ont augmenté d'environ 37 % et le taux d'infection a presque diminué de moitié sur une période de cinq ans.

Pour parvenir à ce résultat, l'équipe de projet a constitué un réseau de qualité des soins de santé germano-néerlandais tout le long de la frontière entre les deux pays. La formation du personnel médical à la prévention des infections et à l'utilisation des antibiotiques a été réalisée par le biais d'unités de formation avancées.

Des activités de sensibilisation de la population, comprenant un programme scolaire dispensé tout au long de la frontière entre l'Allemagne et les Pays-Bas et en Belgique, ont été déployées et s'attachent à prévenir les infections et améliorer la sécurité des patients.

Les soins de santé transfrontaliers comme clef de voûte

La collaboration étroite entre les autorités hollandaises et allemandes a permis d'améliorer la sécurité des patients et la qualité des soins médicaux des deux côtés de la frontière. Pour garantir le respect des normes de qualité, les hôpitaux participants se sont vu octroyer le certificat «EurSafety» pour la qualité et la transparence. En autorisant l'accès aux installations de santé des deux côtés de la frontière sans différences dans les normes de sécurité des patients, EurSafety Health-net crée de meilleurs soins médicaux et plus de choix, en plus de réduire les coûts et d'accroître la mobilité transfrontalière des patients.

En 2012, EurSafety Health-net s'est vu décerner le «Landesgesundheitspreis NRW» pour les améliorations structurelles apportées aux soins de santé dans la région frontalière. L'initiative a également été présentée comme un projet phare dans un court métrage projeté à l'occasion du lancement de la Journée européenne de la coopération 2013, au Parlement européen de Strasbourg.

Le projet est censé créer directement 17 emplois auprès des institutions qui y participent et 129 emplois supplémentaires dans les hôpitaux participants. 

«La collaboration transfrontalière au sein d'EurSafety Health-net améliore la sécurité des patients à travers l'échange réciproque de connaissances et savoir-faire entre toutes les parties prenantes. Le projet ouvre la voie à des soins de santé de haute qualité et pourrait constituer le noyau du futur système européen de planification des soins de santés.»

Prof. Dr. Alex W. Friedrich - Universitair Medisch Centrum Groningen


Investissement total et financement de l’UE

Le projet «EurSafety Health-net – Euregional Network for Patient Safety and Infection Control» a fait l'objet d'un investissement total de 8 100 000 0EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à 4 050 000 0EUR au titre du programme opérationnel «Pays-Bas-Allemagne» pour la période de programmation 2007-2013. 


Date de rédaction

13/06/2014