Abattre les obstacles auxquels les personnes handicapées sont confrontées

Un projet financé par le FEDER a permis de sensibiliser les enseignants et les étudiants de Basse-Silésie et de Saxe afin qu'ils puissent mieux interagir avec les personnes handicapées.

Autres outils

 

" Les différents plans de cours, projets éducatifs et scénarios visaient à sensibiliser les élèves et les enseignants de l'enseignement général à la question des personnes handicapées et de leurs besoins. Les solutions que nous avons trouvées peuvent être reproduites dans d'autres écoles et les différents scénarios peuvent être modulés en fonction de besoins spécifiques. Nos propositions peuvent également servir de source d'inspiration et de point de départ pour tous ceux qui souhaitent s'impliquer dans ce domaine. "

Un représentant du bureau du maréchal de la voïvodie de Basse-Silésie

Plus de 400 enseignants et environ 4 000 étudiants issus de 127 écoles ont pris part au projet «Strongest together!» (Plus forts ensemble!). Cette initiative bien nécessaire a fortement contribué, de part et d'autre de la frontière, à lutter contre la discrimination. Elle a également renforcé l'égalité des chances des personnes handicapées en améliorant la compréhension et l'acceptation de ce groupe marginalisé dans les deux régions.

Les responsables du projet ont tout d'abord créé une plate-forme destinée à l'échange transfrontalier d'expériences entre les éducateurs participants. Cette plate-forme était importante car elle a permis de renforcer la coopération transfrontalière et a amené de nouvelles idées et solutions visant à sensibiliser les enfants et les enseignants à la question des personnes handicapées et de leurs besoins.

Ateliers et matériel pédagogique
En outre, trois ateliers ont été organisés afin d'élaborer des outils pédagogiques adaptés aux écoliers. Sur la base de ces ateliers, chaque école participante a monté son propre petit projet portant sur la façon d'aborder les problèmes liés au handicap dans leur propre environnement. 

Parmi ceux-ci, on retrouve un pique-nique sur l'intégration à Węgliniec et une initiative, à Piechowice, où les étudiants se sont penchés sur les obstacles physiques auxquels sont confrontées les personnes handicapées dans la municipalité, avant de soumettre une pétition au maire réclamant une solution à cet égard.
Ces ateliers ont été complétés par plusieurs visites dans des écoles de Saxe et par des rencontres entre des enseignants issus des deux côtés de la frontière. 

Diffuser le message
En outre, un manuel a été publié à la fois en allemand et en polonais: «Plus forts ensemble – Pourquoi et comment devrions-nous aborder le handicap dans les écoles?». Cette publication, qui contient des informations à l'intention des enseignants, des thérapeutes et des parents sur l'interaction avec les personnes handicapées, a été largement diffusée. 

Elle contient également des informations sur le projet financé par le FEDER, ses méthodes, des exemples de petits projets organisés dans les écoles locales, une description des meilleures pratiques mises en place dans les écoles allemandes, ainsi qu'un article pédagogique sur les thèmes de l'inclusion et de la gestion de la stigmatisation. 

Des propositions de méthodes et de techniques visant à encourager les enfants à intégrer socialement les personnes handicapées ont également été introduites dans les programmes scolaires. 

La grande qualité des travaux et de la collaboration entre les partenaires – même après la fin du programme – a été soulignée par tous. Le projet est considéré comme un excellent exemple de collaboration germano-polonaise en matière d'éducation et de formation.

Investissement total et financement UE
Le projet «Strongest together!» a fait l'objet d'un investissement total de 530 878 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à 445 567 EUR au titre du programme opérationnel transfrontalier «Allemagne – Pologne» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

16/12/2015