Soutenir le développement de l'e-santé pour les personnes de plus de 60 ans

Le projet MALCOLM (Mapping Assisted Living Capability Over La Manche) promeut la coopération territoriale dans le domaine des soins de santé et des services sociaux pour les personnes âgées. Il réunit des participants provenant de Normandie et du Sud-Est de l'Angleterre afin d'examiner et recenser les besoins et les capacités en termes de e-santé dans les zones côtières.

Autres outils

 
L'équipe de projet MALCOLM à l'atelier des parties prenantes transnationales, au Royaume-Uni. © MALCOLM L'équipe de projet MALCOLM à l'atelier des parties prenantes transnationales, au Royaume-Uni. © MALCOLM

" Nous sommes honorés de participer au Projet MALCOLM, car il soutient et complète notre travail et celui du Conseil pour les stratégies technologiques dans le domaine de l'assistance à l'autonomie. "

Sue Dunkerton, Directeur, Knowledge Transfer Network Ltd.

L'étude vise à aider des organisations comprenant les entreprises de technologies d'assistance à l'autonomie, les acheteurs et fournisseurs de soins tels que les organismes de soins à domicile, les maisons de santé et les organisations caritatives travaillant avec les personnes âgées, à développer et mettre en œuvre des systèmes de soutien à domicile utilisant les TIC.

Les partenairesSEHTA pour le Sud-Est de l'Angleterre et Pôle-TES pour la Normandie – sont des réseaux éprouvés possédant un savoir-faire dans le domaines de la santé et de l'assistance à l'autonomie et les transactions électroniques sécurisées respectivement.

Comparaison des besoins d'assistance à l'autonomie

En plus de bâtir des partenariats de développement économique transfrontalier et d'identifier des centres d'excellence commerciale et de recherche communs et complémentaires, MALCOLM vise à stimuler l'échange d'informations et à transférer les bonnes pratiques, ainsi qu'à développer un réseau de pôles transnationaux.

Une analyse des besoins axée sur deux groupes: les personnes âgées de 60 à 75 ans (65 à 75 en Angleterre) et celles de plus de 75 ans. Elles ont été choisies parce qu'elles font face à des problèmes similaires des deux côtés de la Manche: une population vieillissante avec une espérance de vie plus longue, et l'isolement des communautés côtières.

En se basant sur l'analyse des besoins et la discussion des recommandations communes, les partenaires ont dressé une cartographie des capacités d'assistance à l'autonomie transnationales et un inventaire des bonnes pratiques et formulé des recommandations transnationales pour stimuler le développement des pôles d'e-santé.

Ateliers de diffusion et de développement

Deux ateliers réunissant des parties prenantes provenant des deux pays ont été organisés pour élaborer les stratégies de diffusion, identifier des approches pour développer les pôles d'e-santé, discuter des résultats de la cartographie et favoriser le réseautage.

Les résultats du projet devraient être utiles pour les décideurs politiques, les fournisseurs de soins de santé publics et privés et les chercheurs. Ils permettent des étalonnages des performances et une analyse comparative pour s'assurer que le déploiement de l'assistance à l'autonomie est basé sur le constat d'un besoin et d'une capacité, et qu'il puisse aider les petites et moyennes entreprises (PME) et les fournisseurs de services du secteur de l'e-santé à identifier les possibilités qu'offre le marché. La participation des utilisateurs et fournisseurs de soins de santé au projet doit permettre d'améliorer les spécifications et de réduire les délais de commercialisation des produits et services.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet «MALCOLM» a fait l'objet d'un investissement total de 199 974 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à 149 981 EUR au titre du programme opérationnel «France (Manche) – Angleterre»» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

03/06/2015