SOS MAM – La télémédecine au service de la montagne

En mettant sur pied une antenne de téléconsultation et télémédecine qui vient compléter le réseau transnational de consultation physique RESAMONT déjà établi sous un précédent projet, le projet SOS MAM permet de moderniser la médecine de montagne et d’en ouvrir les services à davantage de personnes.

Autres outils

 
Équipe du centre SOS-MAM © SOS-MAM Équipe du centre SOS-MAM © SOS-MAM

" SOS MAM, un service de conseil médical à distance qui s’adresse à toute personne adepte de voyage et/ou d’expédition en contrées éloignées dépourvues de structure sanitaire "

Le traitement des maladies spécifiques au milieu montagnard (pathologies du froid, de l’altitude et du voyage) requiert une expertise spécifique dont peu de centres disposent en Europe. L’IFREMMONT (France) et le GRIMM (Suisse) y sont aptes étant donné qu’ils fédèrent un réseau de médecins et de personnel paramédical compétents en la matière. L’objectif du projet SOS MAM est de compléter les services offerts par le réseau de consultation physique existant par des services à distance, de sorte que davantage de demandes puissent être traitées à distance, dans cette région montagnarde aux contraintes géographiques et climatiques qui entravent la mobilité des populations locales.

Un service mutualisé, moderne, rapide et efficace

La mise en place d’une nouvelle antenne de téléconsultation et télémédecine a de nombreux avantages : elle permet de tester et mettre en service des applications de télémédecine en montagne, de traiter les patients à distance, de mieux former les professionnels de la santé à la médecine de montagne de sorte qu’ils soient en mesure de prodiguer des soins loin de toute structure médicale, d’améliorer les premiers secours en montagne en mettant à disposition des secouristes une assistance médicale à distance, animée par des médecins experts, et de mieux informer les populations locales et pratiquants de la montagne des risques encourus dans ce milieu hostile ainsi que des moyens à leur disposition pour diminuer ces risques.

Alors qu’avec le réseau de consultation physique, seules les personnes pouvant s’y déplacer pouvaient bénéficier de soins, le centre SOS MAM permet de répondre aux demandes croissantes à distance (par téléphone ou internet) de médecins, de la population et de professionnels du voyage. Ces demandes émanent de l’ensemble de la région, mais aussi, à l’occasion, d’autres régions européennes.

Le centre SOS MAM est animé par un groupe d’experts suisses et français depuis la France ou la Suisse, ce qui permet de mutualiser les compétences et de faciliter les synergies. Enfin, la phase d’implémentation du projet aura permis la création de deux emplois à mi-temps du côté français et d’un emploi à temps plein du côté suisse.

Investissement total et financement de l’UE

Le projet « SOS-MAM » a fait l’objet d’un investissement total d’EUR 464 133. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à EUR 240 600, au titre du programme opérationnel « France-Suisse INTERREG IVA » pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

25/01/2016