Une PME du Sud de la France utilise des biomatériaux pour remplacer le plastique

Comment remplacer les plastiques d’origine pétrochimique par des matériaux respectueux de l’environnement ? Des chercheurs et des industriels apportent des réponses innovantes à cette question. Ainsi Vegeplast, PME située dans le Sud de la France, s’est spécialisée dans les objets biodégradables fabriqués à partir de céréales.

Autres outils

 
Capsules Vegeplast Capsules Vegeplast

" L’Europe nous a aidés à progresser dans la recherche et à réaliser les investissements indispensables au développement de notre production durable, à savoir la transformation de céréales en plastiques biodégradables, ce qui fait que ce qui vient de la terre retourne à la terre. L’Europe offre en outre un label qui donne confiance à d’autres partenaires. "

Vincent Pluquet, fondateur de Vegeplast

L’entreprise Vegeplast fabrique des objets biodégradables en agro-matériaux. Avec le soutien de l’Europe, elle a développé deux produits largement utilisés chaque jour, partout dans le monde : des barquettes alimentaires (Vegepack) et des capsules à café compatibles avec les machines Nespresso. Ces bioplastiques constituent une véritable alternative aux plastiques du secteur pétrochimique. D’origine végétale, ils termineront leur cycle de vie en compost et deviendront ainsi des fertilisants.

L’extrusion réactive

Installée à Bazet, dans le Sud de la France, Vegeplast utilise comme matières premières du maïs et du blé provenant de la région. Le procédé de fabrication de pièces en agro-matériaux, mis au point par l’entreprise avec le Laboratoire de chimie agro-industrielle de Toulouse dès 2003, est réalisé par injection de bioplastiques biodégradables dans des moules. Le procédé (l’extrusion réactive) est obtenu en malaxant la matière céréalière afin de la transformer en granulés qui seront mis ensuite dans des moules spécifiques conçus pour chaque produit. Ce domaine innovant et écologique est porteur. L’entreprise emploie aujourd’hui 45 salariés et consacre 15 % de son chiffre d’affaires à la recherche et au développement.

Un emballage alimentaire et ses perspectives

Respectueuses des normes européennes (EN 1342), les barquettes Vegepack proposent une alternative au plastique alimentaire. Elles sont particulièrement adaptées à des produits frais sensibles, tels les viandes, les fromages ou les desserts. Au-delà de l’alimentaire, le nouveau matériau mis au point au cours de cette innovation pourrait être à l’origine d’autres types de produits d’emballage, par exemple dans les domaines pharmaceutique et cosmétique.

Des capsules à café sur mesure

Une autre production soutenue par le FEDER est celle de capsules à café biodégradables, compatibles avec les machines Nespresso. Sollicité par son partenaire, le groupe Ethical Coffee Company, Vegeplast a engagé un programme d’investissement matériel important qui lui permet de produire 2 millions de capsules par jour. Ce marché représente une opportunité de croissance majeure.

Ces capsules ont la particularité de pouvoir être vendues vides. Elles sont munies d’un opercule que le consommateur peut soulever pour remplir la capsule du café de son choix. Le coût d’un espresso « à la carte » s’en trouve sensiblement réduit.


Investissement total et contribution de l’UE

Vegeplast a bénéficié du soutien de l’Europe pour deux projets :

‘Vegepack’, barquettes alimentaires s’élève à EUR 462 803, et la contribution du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) à EUR 140 000 pour la période 2007-2013. Le ‘Contrat d’appui PME, capsules de café’ s’élève à  EUR 1 134 364 et la contribution du FEDER à  EUR 340 000 pour la période 2007-2013.


Date de rédaction

27/05/2015

Vidéos