La science et le marketing ouvrent de nouveaux débouchés pour la laine traditionnelle de Méditerranée

La production de laine aujourd’hui moribonde dans les zones d’élevage ovin de Sardaigne, Toscane et Corse, en Méditerranée, revit grâce à l’utilisation de la technologie et à l’application de techniques de marketing modernes dans ce secteur traditionnel et rural.

Autres outils

 
Couleurs véritables: laine teinte à base de plantes. © Pierpaolo Duce Couleurs véritables: laine teinte à base de plantes. © Pierpaolo Duce

" MED-Laine a réussi à susciter l’intérêt du grand public et de l’industrie du textile par l’organisation d’événements, comme l’exposition itinérante de prototypes en laine et des actions publicitaires. Il a également favorisé la collaboration entre les producteurs et les fabricants de laine. "

Alessandra Guidici, présidente de la Province de Sassari, Sardaigne

Un tiers de la production de laine de l’Italie vient de Sardaigne, une région traditionnellement agricole. L’élevage ovin représente une partie importante de l’activité en Toscane (IT) et en Corse (FR), des régions méditerranéennes qui présentent de grandes similitudes avec la Sardaigne sur le plan social et économique.

Or, la valeur des toisons de moutons a connu un tel déclin que, jusqu’à il y a peu, il n’était plus rentable dans ces régions de tondre les moutons pour leur laine, devenue un déchet plutôt qu’une source de revenus. Le projet MED-Laine a été mis en œuvre afin de redynamiser l’industrie de la laine et de trouver des débouchés commerciaux pour les éleveurs de moutons de ces régions de France et d’Italie.

Promouvoir l’innovation dans les techniques de production et de marketing

Un programme d’action, lancé en mai 2009, a été élaboré dans le cadre du projet MED-Laine afin de redynamiser ce secteur traditionnel en Corse, en Sardaigne et en Toscane en introduisant des outils et méthodes innovants issus de la recherche. L’objectif premier était de promouvoir l’innovation dans les techniques de production et de marketing au sein des micro, petites et moyennes entreprises fabriquant des produits traditionnels de qualité dans les secteurs de l’agriculture, de l’artisanat et du tourisme. Trois domaines d’intervention, différents mais liés, étaient visés: la laine, les plantes autochtones et le tourisme rural.

Le projet a contribué au renforcement de l’efficacité de la chaîne d’approvisionnement grâce à une diffusion à grande échelle des informations aux producteurs, aux fabricants et aux distributeurs de laine. De nouvelles méthodes de production et de gestion de la laine ont été conçues et appliquées.

Utilisation de la laine dans différents secteurs

De nouvelles applications de la laine ont été proposées, sur la base de propriétés technologiques qui apportent une valeur ajoutée, par exemple dans le secteur des bâtiments écologiques.

Une autre approche a consisté à promouvoir l’utilisation de plantes locales et autochtones pour la teinture des textiles naturels et pour des applications médicinales. Parmi les autres innovations, citons l’expansion de l’activité locale de teinture de la laine en vue de l’incorporation de propriétés multifonctionnelles telles que les propriétés anti-UV, antimites et antimicrobiennes, parallèlement à la teinture naturelle, qui permet d’éviter l’utilisation de produits chimiques synthétiques.

Les travaux réalisés durant les 30 premiers mois du projet MED-Laine ont contribué à une augmentation des prix de la toison brute au cours des deux dernières années. Ainsi, en Sardaigne, il existe aujourd’hui un réseau bien organisé de 700 éleveurs ovins qui peuvent vendre leur laine brute pour 300 % de plus que par le passé. L’approche innovante du projet, associée à une conception et à des idées nouvelles, a transformé ce patrimoine négligé en une ressource précieuse grâce à la synthèse de trois éléments: la science à son meilleur niveau, les connaissances et l’expérience.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet «MED-Laine» dispose d’un budget éligible total de 820 634 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 615 475 EUR au titre du programme de coopération transfrontalière «Italie – France maritime» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

13/10/2015