Reconstituer des corridors biologiques pour préserver la biodiversité dans la région Rhône-Alpes

RegioStars 2012 FinalistLa région Rhône-Alpes applique une stratégie pour préserver et reconstituer une série de corridors biologiques sur son territoire afin de réduire la diminution de la biodiversité. Cinq zones bénéficient d'une aide dans le cadre d'un système de contrats novateurs conclus avec des parties prenantes locales.

Autres outils

 

La fragmentation des espaces naturels due à l'activité humaine est l'une des principales causes de la perte de biodiversité dans les pays industrialisés. Dans la région Rhône-Alpes, une série de «corridors biologiques» sont créés dans des zones à risque pour faciliter la mobilité de la faune et préserver le riche réseau biologique local.

Ces corridors biologiques sont créés via un système de contrats de territoire basés sur un programme d'action détaillé de cinq ans qui bénéficient du soutien financier de la région (à hauteur de 50 % en moyenne, avec un plafond fixé à un million d'euros par contrat).

Cinq corridors sont désormais en place: ils couvrent 5 % de la région Rhône-Alpes (Grésivaudan, Bauges-Chartreuse, Chartreuse-Belledonne, Massif Central et Saint-Etienne).

Reconstituer des corridors durables

Les objectifs majeurs des contrats sont de reconstituer les corridors, d'assurer leur pérennité et d'améliorer les connaissances sur les espèces et leur habitat. Ils visent également à accroître l'utilisation de pratiques agricoles «vertes» pour protéger la biodiversité et lutter contre les obstacles à la connectivité écologique.

Les contrats jouent un rôle majeur dans le développement durable de la région dans la mesure où ils intègrent la dimension de la biodiversité dans toutes les politiques (urbaine, agricole, etc.), améliorent la sensibilisation aux objectifs à long terme et créent des structures pérennes pour préserver la connectivité écologique de la région.

Point de départ du processus, la cartographie des réseaux écologiques de la région est la base de travail de tous les acteurs locaux désireux de s'engager dans des projets écologiques dans leur secteur et permet de faire en sorte que ces acteurs sont à la fois promoteurs et bénéficiaires de leur projet.

Stratégies de développement régional

À ce jour, cinq contrats ont été signés, et quatre sont en préparation, dont l'un est un contrat transfrontalier avec la Suisse. Ils sont à la base du «Schéma régional de cohérence écologique» (SRCE), une stratégie environnementale que chaque région française doit élaborer conjointement avec l'État d'ici 2012. L'établissement de partenariats forts a été déterminant pour la réussite du projet: les actions sont menées conjointement par des associations locales, des organismes responsables des infrastructures routières, des usagers des infrastructures, des propriétaires terriens, des exploitants agricoles et des représentants des autorités locales. Au total, 71 partenaires publics, 19 associations et 8 entreprises privées participent à cette approche pluridisciplinaire élaborée.

Les contrats ont par exemple permis de lancer la construction de points de passage pour la faune, la plantation de haies, la mise en œuvre de mesures agro-environnementales, la restauration des rives et aussi d'organiser des actions de sensibilisation, de gérer des zones humides et de permettre l'acquisition de terrains par les autorités régionales. De plus, ces contrats créent de l'emploi, et la région finance 50 % du salaire des ingénieurs responsables de leur coordination.

À l'issue du contrat / de la phase de financement, le coût du fonctionnement des infrastructures au quotidien sera pratiquement neutre. Les frais de gestion sont relativement peu élevés, et les autorités locales et régionales peuvent les assumer seules.

Coût total et participation UE

Le projet des contrats de «corridors biologiques» dispose d'un budget éligible total de 18 785 173 EUR, le Fonds européen de développement régional y contribuant à hauteur de 7 119 349 EUR pour la période de programmation de 2007 à 2013.

Date de rédaction

01/01/2007