PERLA : Accessibilité et sécurité des plages sur la côte méditerranéenne dans le cadre d’une coopération territoriale

Le projet PERLA a permis de faciliter les déplacements vers les plages dans quatre régions de la Méditerranée, à travers le développement du réseau des transports publiques et l’installation d’une infrastructure pour les personnes à mobilité réduite. Il s’est également efforcé d’assurer la sécurité balnéaire et l’information des visiteurs via différents outils de communication.

Autres outils

 
Train navette gratuit vers les plages dans la région de Toscane © Provincia di Livorno Train navette gratuit vers les plages dans la région de Toscane © Provincia di Livorno

" Le projet PERLA a favorisé le développement de l’accessibilité aux plages à travers un système intégré d’analyse, la réalisation d’outils informatiques et l’implémentation de mesures visant les citoyens et les groupes défavorisés, tout en privilégiant le tourisme durable et la culture de l’environnement dans les pays partenaires. "

Irene Nicotra, “Transports, ports et logistique”, Province de Livourne

Le but du projet PERLA était de garantir l’accessibilité aux espaces balnéaires et d’assurer la sécurité des plages sur le littoral de la Toscane, la Sardaigne, la Ligurie et de la ville de Bastia en Corse. Les plages de ces zones sont caractérisées par une grande fréquentation. Mais du fait de leur géographie particulière, certaines sont difficiles d’accès et parfois mêmes potentiellement dangereuses.

Accessibilité et sécurité des plages au moyen de systèmes innovants

Le projet a amélioré l’accessibilité aux côtes à deux niveaux.

D’une part, les déplacements vers les plages ont été développés grâce à une intensification des transports publics et à l’installation de navettes (notamment des trains touristiques gratuits dans les municipalités de Bibbona, Castagneto Carducci et Cecina en Toscane). Dans diverses communes, on a aussi mis en place des zones piétonnes ou cyclo-piétonnes, ce qui constitue un avantage en termes d’environnement et de tourisme.

D’autre part, suite à une analyse du degré d’accessibilité sur un échantillon de 54 sites côtiers, un plan a été mis en place pour réduire les entraves pour les personnes à mobilité réduite. A Bastia, en Corse, les rues et les espaces publics ont été aménagés et en particulier, les plages ont été équipées de plateformes pour chaises roulantes et de fauteuils roulants de plage. En Italie, la première plage complètement équipée pour les personnes handicapées a été celle de Marinella, dans la ville de Sarzana. 

Un deuxième objectif était d’assurer la sécurité balnéaire. Pour cela, une série de sites furent analysés et évalués en termes de stabilité des roches, risque de glissements de terrain et courants marins. Ces activités techniques, comprenant le géo-référencement, l’identification cartographique, l’enregistrement des coordonnées GPS, la documentation photographique et la numérotation et désignation des sites, furent réalisées par des étudiants de l’enseignement secondaire. Ensuite, 500 panneaux de signalisation conformes à de normes ISO ont été installés le long des côtes, indiquant les caractéristiques des sites, les risques potentiels, les règles de sécurité et le comportement à suivre. Ces panneaux suivent un schéma commun afin de faciliter leur compréhension par les utilisateurs.

Afin d’accroitre et d’uniformiser l’offre des services touristiques et d’informer les citoyens sur l’accessibilité, la sécurité et les prévisions météo-marines, des systèmes innovants et de technologies de pointe ont été développés avec le soutien d’étudiants universitaires. Toutes les données sont disponibles en ligne, via SMS, ou via une application pour smartphones.

Des développements qui boostent le tourisme et créent de l’emploi

A côté des avantages environnementaux, ce projet a également permis de stimuler les activités économiques des zones concernées : 23 emplois ont été créés directement, principalement liés aux services de transport. Indirectement, il a également permis une hausse du tourisme dans la région et par conséquent, une augmentation de l’emploi dans ce secteur. Il a, en outre, assuré la formation des étudiants de l’enseignement supérieur dans les domaines techniques, constituant un avantage pour leur insertion professionnelle.  

L’inclusion sociale fût un des piliers de ce projet. L’implication de différents acteurs à travers des tables de concertation a renforcée la cohésion entre citoyens, administrations et associations tout au long du projet en leur permettant de contribuer à la croissance et à la qualité de vie sur ces territoires.

Investissement total et financement de l’UE

Le projet « PERLA » a fait l'objet d'un investissement global de 2 003 000 EUR dont 1 502 250 EUR ont été alloués par le Fonds européen de développement régional au titre du programme opérationnel « Italie - France maritime » pour la période de programmation 2007-2013. L’investissement s’inscrit dans la priorité « accessibilité ».

Date de rédaction

20/06/2016