PANACUS-TB : coopération territoriale pour le développement des connaissances sur le patrimoine naturel, culturel et historique

Le Patrimoine Naturel Culturel et historique de la Toscane et de la Balagne, PANACUS-TB, est un projet transfrontalier qui avait pour objectif d’établir un échange culturel entre des écoles de Maremma en Toscane et de Balagne en Corse. Les activités réalisées dans le cadre de ce projet ont permis un approfondissement des connaissances sur le patrimoine naturel, culturel et historique et des éléments clés de l’identité de ces territoires de la part des groupes scolaires impliqués.

Autres outils

 
Supports d’apprentissage : cahiers, matériel d’information et jeu comprenant des affiches magnétiques et des images aimantées pour recréer l’environnement. © Municipalité de Castiglione della Pescaia Supports d’apprentissage : cahiers, matériel d’information et jeu comprenant des affiches magnétiques et des images aimantées pour recréer l’environnement. © Municipalité de Castiglione della Pescaia

" L’importance du projet PANACUS-TB (PAtrimonio NAturale, CUlturale e Storico della Toscana e della Balagna) se trouve dans la redécouverte par les jeunes impliqués dans ce projet, de l’histoire et du patrimoine naturel des deux régions. Comme l’apprentissage des écosystèmes, de la pinède, du littoral, des Aires Nature 2000, des régions où ils vivent et la possibilité de développer une conscience environnementale. "

Romina Bicocchi, Responsable du projet pour Legambiente

Sous la coordination de la municipalité de Castiglione della Pescaia (Grosseto en Toscane), on compte parmi les partenaires impliqués dans le projet les associations environnementales Legambiente et I Sbuleca Mare, deux écoles de Balagne et trois autres de Maremma. Un total d’environ 200 écoliers et 10 enseignants ont participé aux échanges afin d’identifier des traits communs entre ces deux zones isolées méditerranéennes. 

Identité culturelle et patrimoine naturel

L’objet principal du projet PANACUS-TB était de favoriser un échange entre les élèves toscans et corses en identifiant les points communs de l’identité culturelle et du patrimoine naturel des deux régions. Les communes Castiglione della Pescaia et Grosseto en Toscane, offrent des paysages variés : la réserve naturelle Diaccia Botrona, les sites archéologiques, le château mauresque de Sammezzano et la pinède côtière, ne sont que quelques éléments qui en font une destination touristique très appréciée. La région de Balagne en Corse, avec ses bois, montagnes, oliviers et criques, est caractérisée par une riche biodiversité et des traditions et métiers locaux bien préservés.  

Le projet a pour but de développer les connaissances de ce patrimoine, mais aussi de mettre en évidence des analogies entre ces deux régions côtières ayant la même empreinte méditerranéenne. Afin de leur permettre de mieux comprendre leur patrimoine, un travail de recherche a été réalisé auprès des habitants des deux régions, ainsi que des visites guidées des sites et des voyages d’échanges. Des échanges virtuels, sous forme de correspondance via Internet permettant aux enfants de communiquer sur le projet, complètent les échanges physiques. En classe, les élèves sont divisés en groupes de travail : un groupe « patrimoine naturel » s’occupe de l’inventaire de la faune et de la flore et un groupe « patrimoine culturel et historique » s’occupe notamment des inventaires des sites.

Parmi les supports d’apprentissage sur les traditions, l’économie locale, la biodiversité et les habitats naturels, on compte une mallette pédagogique comprenant un cahier de l’enseignant, des fiches élèves et un jeu magnétique permettant de recréer l’environnement et ses richesses patrimoniales.

Des outils pédagogiques réutilisables 

Les instruments pédagogiques sur le thème de la biodiversité et des métiers traditionnels qui ont été produits en 5000 exemplaires permettent aux écoles de les réutiliser. Les réseaux sociaux mis en place dans le cadre de ce projet restent actifs, bénéficiant ainsi aux utilisateurs d’internet.

A côté des bénéficiaires directs que constituent les élèves et les écoles partenaires, s’ajoutent les bénéficiaires indirects, tels que les habitants des régions et les touristes. Une exposition de photographies réalisée pour ce projet reste accessible, ainsi que d’autres documents d’information et de sensibilisation. A côté de ces avantages culturels, PANACUS-TB a permis de stimuler les activités économiques des zones concernées : des emplois ont été créés pour les postes de concepteur et manager du site Web, de guides culturels, d’éducateurs, de sociétés de transport et d’impression du matériel informatif. 


Investissement total et financement de l’UE

Le projet « PANACUS » a fait l’objet d’un investissement global de 98 945 EUR dont 74 208 EUR ont été alloués par le Fonds européen de développement régional au titre du programme opérationnel « Italie - France maritime» pour la période de programmation 2007-2013. L’investissement s’inscrit dans la priorité « intégration des ressources et des services».


Date de rédaction

28/08/2017